L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Luxe et pauvreté, les deux visages de la ville du Cap

La ville du Cap, la cité-mère, est certainement la ville la plus connue et la plus visitée par les touristes du monde entier. Ses plages, ses montagnes, ses hôtels de luxe, ses villas somptueuses, ses activités culturelles font la une des revues touristiques. Les SDF sont moins présentables, pourtant ils étalent leurs cartons, leur bâches à deux pas du Parlement pour y passer la nuit. En 2015, on dénombrait 7383 personnes sans toit, ni travail vivant dans les rues du Cap. La crise économique que traverse le pays a mis à la rue des milliers de chômeurs ou de travailleurs trop pauvres pour payer un loyer, de toxicomanes ou de malades mentaux abandonnés par des services publics débordés. La ville tente de trouver des solutions et a ouvert un centre d’hébergement, Safe Space, pouvant accueillir 230 personnes et offrant des services sociaux. Mais tous les SDF n’ont pas envie d’y aller et beaucoup préfèrent la liberté de dormir où ils veulent même en risquant d’être harcelés par la police. Certains y voient même une façon de faire respecter la loi plutôt qu’un réel programme social.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Jacob Zuma devra payer ses frais de justice


Tanzanie : un barrage hydroélectrique dans un site classé patrimoine mondial de l’Unesco


De l’eau dans le gaz des relations Rwanda –Afrique du Sud


Swaziland/Eswatini : les étudiantes obligées de se livrer à la prostitution pour vivre




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP