L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Quand la police du Swaziland/Eswatini viole les prostituées

La prostitution est illégale au Swaziland/Eswatini, mais c’est souvent le seul recours pour obtenir un revenu dans un pays où la majorité des citoyens vit avec moins de deux dollars par jour. Des adolescentes qui ne peuvent pas payer les frais de scolarité ou leur uniforme se livrent à la prostitution. La police arrête les prostituées et exigent des services gratuits pour ne pas les mettre en prison. Les statistiques fournies au cours d’une rencontre organisée par The Sex Workers Indaba le 30 octobre dernier sont les suivantes : quatre prostituées sur dix sont violées par des policiers ou des représentants de l’ordre, 44% des victimes ont peur de porter plainte de peur d’être encore plus stigmatisées. Un article paru dans Gender Links décrit ainsi la situation des prostituées : « Ce n’est pas qu’elles sont simplement arrêtées, mais elles sont forcées par la police de céder et d’accorder du sexe gratuit pour ne pas être arrêtées ».


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Libération conditionnelle pour Ferdi Barnard, tueur de l’apartheid


Le meilleur restaurant du monde est sud-africain !


Une vingtaine d’hommes pris au piège d’une mine abandonnée


Nedbank, la banque verte sud-africaine




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP