L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Jacob Zuma menace de lâcher le morceau

L’ancien Président Jacob Zuma a comparu le 8 juin devant le tribunal de Durban pour des accusations de fraude et corruption qui remontent à 1999 pour l’achat d’armes pour l’armée sud-africaine. Jacob Zuma est l’accusé n°1 pour une accusation de racket, deux pour corruption, un pour blanchiment d’argent et douze pour fraudes . Thalès, la compagnie francaise, représentée par Christine Guerrier, est l’accusé n°2 pour une accusation de racket, deux de corruption et une de blanchiment d’argent. A la sortie du tribunal, devant ses supporters, Jacob Zuma s’est fait menaçant « …qu’ils ne me provoquent pas, je pourrai dire ce que je sais sur eux. Il faut que le répète parce que j’en ai assez de faire le type gentil » et il a redit qu’il est maintenant un retraité qui n’a pas l’argent pour payer les frais de justice. L’affaire a été reportée au 27 juillet parce que, si l’avocat pour l’Etat est est prêt à maintenir ses accusations contre Jacob Zuma et Thalès, la défense des accusés n’est pas encore prête.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Cinq mois de grève et un syndicat affaibli.


Toi aussi, mon fils


Libération conditionnelle pour Ferdi Barnard, tueur de l’apartheid


Le meilleur restaurant du monde est sud-africain !




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP