L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Jacob Zuma menace de lâcher le morceau

L’ancien Président Jacob Zuma a comparu le 8 juin devant le tribunal de Durban pour des accusations de fraude et corruption qui remontent à 1999 pour l’achat d’armes pour l’armée sud-africaine. Jacob Zuma est l’accusé n°1 pour une accusation de racket, deux pour corruption, un pour blanchiment d’argent et douze pour fraudes . Thalès, la compagnie francaise, représentée par Christine Guerrier, est l’accusé n°2 pour une accusation de racket, deux de corruption et une de blanchiment d’argent. A la sortie du tribunal, devant ses supporters, Jacob Zuma s’est fait menaçant « …qu’ils ne me provoquent pas, je pourrai dire ce que je sais sur eux. Il faut que le répète parce que j’en ai assez de faire le type gentil » et il a redit qu’il est maintenant un retraité qui n’a pas l’argent pour payer les frais de justice. L’affaire a été reportée au 27 juillet parce que, si l’avocat pour l’Etat est est prêt à maintenir ses accusations contre Jacob Zuma et Thalès, la défense des accusés n’est pas encore prête.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Déjà 58 morts dans les mines sud-africaines pour 2018


Albertina a disparu ! C’est la faute à Mandela !


Afrique du Sud : pour l’énergie nucléaire, nous verrons plus tard


Andrew Mhlangeni distingué par la ville de Londres




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP