L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Une semaine pleine d’incertitudes pour l’avenir de l’Afrique du Sud

Qui va prononcer le discours sur l’état de la nation le 8 février ? Le président actuel du pays, Jacob Zuma ou le président de l’ANC, Cyril Ramaphosa ? Que va décider la direction de l’ANC réunie ce lundi 5 février ? Devant le siège du parti, Luthuli House, le pro et les anti Zama, en sont venus aux mains et une femme a été gravement blessée. L’ANC a fermement condamné ces violences, mais elles montrent à quel point la situation est critique pour Cyril Ramaphosa et son équipe élue avec une faible majorité en décembre dernier. Jacob Zuma est au bout de sa trajectoire, qu’il parte volontairement, qu’une motion de défiance au parlement le force à la démission ou que son parti décide de l’écarter du pouvoir dès maintenant. La marge de manœuvre est étroite pour Cyril Ramaphosa qui avait réussi à redorer l’image de l’Afrique du Sud à Davos. La cascade de scandales, l’ampleur de la corruption, la lassitude d’une opinion publique sans illusion exigent des décisions rapides et faisant sens. 5 février 2018


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Victoire pour les usagers du cannabis en Afrique du Sud


L’Afrique du Sud entre en récession


Swaziland : la Danse des Roseaux et la pornographie


Ni excuses, ni compensations pour le génocide des Hereros et Namas de Namibie




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP