L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Promesse et populisme : la bonne recette pour le chaos dans les universités

Deux jours avant la conférence nationale de l’ANC en décembre dernier, Jacob Zuma avait annoncé une réforme des tarifs universitaires dès la rentrée de janvier 2018. La gratuité complète pour les frais d’inscription, le logement, la nourriture, les manuels et le transport pour les étudiants dont le revenu des parents n’excèdent pas 350 000 rands, environ 23500 euros par an et un gel des augmentations pour les parents un peu plus aisés Mais il s’est bien gardé de dire comment l’état allait financer cette dépense supplémentaire. Dès l’annonce des résultats du « matric », diplôme de fin d’études secondaires qui ouvrent la porte de l’université aux meilleurs lauréats, les futurs étudiants font la queue pour les inscriptions encouragés par le parti de Julius Malema, Economic Freedom Fighters ( EFF) qui menace de bloquer tout le système des inscriptions si la promesse n’est pas satisfaite. Une belle épine dans le pied du nouveau président de l’ANC, Cyril Ramaphosa qui va devoir gérer la situation.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Nomination d’une Commission d’enquête sur la corruption


Jacob Zuma et la nouvelle direction de l’ANC : rupture en vue


Promesse et populisme : la bonne recette pour le chaos dans les universités


Bra Willie, poète et militant est mort à l’âge de 79 ans




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP