L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Quand les arbres de Namibie tombent sous la hache chinoise

Un homme d’affaires chinois profite des lacunes dans la législation pour exploiter les bois précieux de Namibie dans la forêt nationale de la bande de Caprivi. Xuecheng Hou, un sulfureux homme d’affaires chinois, déjà condamné pour contrebande environnementale, fait abattre par ses équipes, les beaux arbres de teck et bois de rose pour les revendre en Chine où la demande est forte. Signe extérieur de richesse pour la nouvelle bourgeoisie chinoise, ces essences d’arbres sont très recherchées. La méthode est criminelle et dévastatrice : une équipe abat les arbres qui sont laissés à sécher en pleurant leur résine rougeâtre, puis ils sont tronçonnées et transportés pour être vendus en Chine. La tribu locale et le gouvernement namibien sont payés quelques dollars, alors qu’arrivé en Chine ce bois sera vendu des milliers de fois plus cher. Ces coupes illégales dévastent des pans entiers de la forêt, sans aucun plan de reboisement.

Voir en ligne : occrp


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Conférence nationale de l’ANC –chapitre 2


Conférence nationale de l’ANC - Chapitre 1


Afrique du Sud-Brésil : coopération minière


Disparition de Laloo Chiba, un des derniers vétérans de la lutte




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP