L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Ahmed Timol mort en détention : l’apartheid c’était ça !

Ahmed Timol est mort le 27 octobre 1971 à 15h30 ; selon la police, il a sauté du 10 éme étage du sinistre commissariat de John Vorster Square à Johannesburg. La famille n’a jamais accepté cette version de la police. Selon un rapport de police, lui et Samuel Essop, tous deux membres du Sacp, auraient été détenus dans une cellule au troisième étage de l’immeuble et sauvagement torturés. A la demande de la famille, deux médecins ont procédé à une analyse des documents, y compris le rapport de l’autopsie post mortem. Leur conclusion présentée devant le tribunal du Gauteng en charge de la réouverture du dossier est sans appel : « Ahmed Timol présentait des blessures importantes avant de tomber par la fenêtre du 10ème étage du commissariat John Vorster Square quatre jours après sa détention ». Maquiller une mort sous la torture par un suicide, une pratique courante au temps de l’apartheid.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Nettoyage dans les rangs de la police sud- africaine


Nomination d’une Commission d’enquête sur la corruption


Jacob Zuma et la nouvelle direction de l’ANC : rupture en vue


Promesse et populisme : la bonne recette pour le chaos dans les universités




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP