L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Corrompus et corrupteurs, the #GuptaLeaks, suite …

Amabhungane et Scorpio, les deux journaux consacrés à l’investigation, continuent leurs travail et révèlent chaque jour de nouveaux noms sur la liste des grandes entreprises étrangères impliquées dans l’immense pieuvre de la corruption autour de la famille Gupta, du Président Zuma et de son cercle de courtisans. Après Bell Pottinger, l’agence de communication basée à Londres, le cabinet d’audit KPMG, deux entreprises allemandes sont épinglées. Après SAP, Software AG, aurait payé une compagnie intermédiaire liée à la famille Gupta pour obtenir un gros marché. Un peu gênées par ces révélations, ces entreprises ont vite congédié les lampistes, mais le mal est fait. Eskom et Transnet, deux entreprises publiques sud-africaines ont été les cibles de choix des coups bas en tout genre pour siphonner leur trésorerie vers Gupta & Co.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Swaziland/Eswatini : les étudiantes obligées de se livrer à la prostitution pour vivre


Une mine de charbon à ciel ouvert au Botswana


Luxe et pauvreté, les deux visages de la ville du Cap


Démission du ministre de l’intérieur sud-africain




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP