L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Sacp : un congrès de rupture et de reconfiguration d’une alliance nouvelle ?

Le 14ème congrès du Sacp n’est décidément pas comme les autres. Pas d’invitation à prendre la parole pour Jacob Zuma, actuel président de l’Anc, mais invitation à Thabo Mbeki qui a décliné, et à Kgalema Motlanthe, ancien président intérimaire après le limogeage du premier, qui a fait une apparition ainsi que Ronnie Kasrils, ancien dirigeant du Sacp et à l’origine d’un Front uni opposé au gouvernement. Invitations aussi à Zwelezima Vavi, ancien secrétaire général exclu du Cosatu et Irvin Jim, lui aussi exclu du Cosatu et tous deux à l’origine d’une centrale syndicale nouvelle. L’Anc a trahi la confiance de son allié le Sacp a déclaré Blade Nzimande, l’actuel secrétaire général du parti, qui aussi appelé a en finir au plus vite avec la famille Gupta et le pillage des ressources du pays. Le vice président Ramaphosa a pris la parole au nom de l’Anc et n’a pas mâché ses mots pour dénoncer la situation catastrophique du pays « A aucun autre moment de l’histoire de notre mouvement, les luttes de factions et les divisions n’ont été plus insolentes et sûres d’elles ». Son appel à l’unité entre l’Anc et le Sacp sera-t-il entendu pour un nouvel élan d’une alliance renouvelée ou bien le Sacp décidera-t-il d’une alliance avec d’autres forces ?


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

La déchirure s’agrandit entre l’Anc et le Sacp


Caster Semenya reste la reine du 800 mètres


Pas de chasse aux sorcières pour les députés dissidents de l’Anc


Jacob Zuma reste président




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP