L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Sacp : un congrès de rupture et de reconfiguration d’une alliance nouvelle ?

Le 14ème congrès du Sacp n’est décidément pas comme les autres. Pas d’invitation à prendre la parole pour Jacob Zuma, actuel président de l’Anc, mais invitation à Thabo Mbeki qui a décliné, et à Kgalema Motlanthe, ancien président intérimaire après le limogeage du premier, qui a fait une apparition ainsi que Ronnie Kasrils, ancien dirigeant du Sacp et à l’origine d’un Front uni opposé au gouvernement. Invitations aussi à Zwelezima Vavi, ancien secrétaire général exclu du Cosatu et Irvin Jim, lui aussi exclu du Cosatu et tous deux à l’origine d’une centrale syndicale nouvelle. L’Anc a trahi la confiance de son allié le Sacp a déclaré Blade Nzimande, l’actuel secrétaire général du parti, qui aussi appelé a en finir au plus vite avec la famille Gupta et le pillage des ressources du pays. Le vice président Ramaphosa a pris la parole au nom de l’Anc et n’a pas mâché ses mots pour dénoncer la situation catastrophique du pays « A aucun autre moment de l’histoire de notre mouvement, les luttes de factions et les divisions n’ont été plus insolentes et sûres d’elles ». Son appel à l’unité entre l’Anc et le Sacp sera-t-il entendu pour un nouvel élan d’une alliance renouvelée ou bien le Sacp décidera-t-il d’une alliance avec d’autres forces ?


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Jacob Zuma bientôt devant la justice ?


Manifestations pour dénoncer la corruption et pour la démission du Président Zuma


Bonne nouvelle pour les séropositifs sud-africains


L’une entre au Parlement, l’autre en sort




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP