L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Les femmes sont trop émotives

Cette phrase prononcée par la présidente de la Ligue des femmes de l’Anc, Bathabile Dlamini a choqué le Cosatu. « Parfois nous n’arrivons pas à convaincre parce que nous sommes trop émotives, donc maintenant nous voulons des experts pour nos débats ». Pour le Cosatu, cette phrase n’est pas seulement inappropriée dans la bouche de la présidente de la ligue des femmes de l’Anc, mais peut être exploitée par les tenants du patriarcat toujours prêts à protéger les femmes pour mieux les faire taire et les opprimer. Pour la centrale syndicale « les experts pour s’occuper de la question de l’oppression des femmes, ce sont les femmes elles –mêmes qui en font l’expérience chaque jour ». Les luttes contre l’apartheid ont formé des femmes fortes et il est regrettable que la Ligue des femmes n’ait pas réussi à trouver six femmes capables de siéger dans des postes de direction pour exposer la situation des femmes aujourd’hui confrontées au fléau la violence.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Nettoyage dans les rangs de la police sud- africaine


Nomination d’une Commission d’enquête sur la corruption


Jacob Zuma et la nouvelle direction de l’ANC : rupture en vue


Promesse et populisme : la bonne recette pour le chaos dans les universités




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP