L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Liberté de la presse : la dégringolade de l’Afrique du Sud

La liberté de la presse faisait partie des revendications des militants anti apartheid et ils n’ont pas hésité à défendre ce droit fondamental démocratique en le payant très cher. Depuis la fin du régime d’apartheid, l’Afrique du Sud avait fait d’immense progrès pour garantir la liberté de la presse et le droit d’expression est garanti par la nouvelle constitution. Le Rapport sur la liberté de la presse dans le monde montre qu’aujourd’hui l’Afrique du Sud fait partie des pays où la liberté de la presse n’est que partielle. La loi très controversée dite « Secrecy Bill » menace de 25 ans de prison le journaliste qui donnera des informations classées « information d’état » ; les journalistes de la SABC (South African Broadcasting Corporation), la chaîne d’information nationale ont pour ordre de ne pas poser de « questions difficiles » à Jacob Zuma et refuse toute publicité pour des partis d’opposition. L L’Afrique du Sud file un mauvais coton et la liberté de la presse pourrait bien disparaitre à nouveau comme au temps de l’apartheid.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Disparition de Joël Joffe, un défenseur des accusés de Rivonia


Que sont les jeunes lions devenus ?


Les responsables d’Eskom et SABC, premières victimes du Zuptagate


Namibie : disparition du dirigeant du mouvement de libération Swapo




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP