L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Une prime de départ coquette pour l’ancien patron d’Eskom

C’est devenu une habitude : les patrons des grandes entreprises publiques sud-africaines remerciés ne partent pas les mains vides, ils reçoivent un joli pactole pour attendre des jours meilleurs. Toutefois les quelques plus de deux millions d’euros accordés à Brian Molefe, l’ancien PDG d’Eskom, font rugir d’indignation la centrale syndicale Cosatu et pour plusieurs raisons. Brian Molefe est cité pour corruption dans le rapport de l’ancienne médiatrice de la république, State Capture, et il n’a toujours pas donné de réponses aux accusations d’être très lié avec la famille Gupta et d’avoir signé des contrats frauduleux entre Eskom et des entreprises appartenant à la trop célèbre famille d’affairistes. Le Cosatu rejette la loi qui voudrait que les salaires des dirigeants des grandes entreprises publiques ou privées suivent la loi du marché : plus un dirigeant est rare, mieux il est payé. Ces salaires exorbitants sont une insulte au 6,7 millions de travailleurs qui gagnent moins de 3500 rands par mois (248 euros par mois) et les 4,6 millions de personnes qui survivent avec moins de 2400 rands par mois (170 euros par mois)

Voir en ligne : Cosatu today


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Le meurtrier de Chris Hani doit rester en prison


La déchirure s’agrandit entre l’Anc et le Sacp


Caster Semenya reste la reine du 800 mètres


Pas de chasse aux sorcières pour les députés dissidents de l’Anc




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP