L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Chris Hani tombait sous les balles d’un militant d’extrême droite le 10 avril 1993

Chris Hani était un dirigeant du SACP, de l’ANC et de son aile armée MK. On disait de lui qu’il était le dauphin de Nelson Mandela. Cette hypothèse a pris fin sous les balles d’un militant d’extrême droite, Janusz Waluś toujours en prison, celui qui lui avait fourni l’arme, Clive Derby-Lewis, est mort d’un cancer. L’assassinat de Chris Hani a failli faire basculer l’Afrique du Sud dans un bain de sang au moment où les négociations pour mettre fin à au système d’apartheid s’enlisaient dans la violence. Il faudra toute l’autorité de Nelson Mandela pour éviter le pire .Ce crime politique reste encore aujourd’hui une énigme. Dès la fin des années1960, Chris Hani dénonçait la corruption et népotisme dans les rangs de l’ANC au risque d’être temporairement exclu du mouvement. Communiste intègre, Chris Hani était « un héros populaire » qui avait mis au centre de son combat la libération de son peuple.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Le meurtrier de Chris Hani doit rester en prison


La déchirure s’agrandit entre l’Anc et le Sacp


Caster Semenya reste la reine du 800 mètres


Pas de chasse aux sorcières pour les députés dissidents de l’Anc




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP