L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Auteure, femme et mère dans une société patriarcale

A l’occasion du Festival littéraire de Durban, Time of the Writer festival, deux jeunes auteures sud-africaines, ont été interrogées sur la façon dont elles ressentaient leur identité de femme, de mère et d’écrivain. Pour Megan Ross, jeune femme blanche, : « c’est une schisme entre mes identités. On me demande toujours des nouvelles de mon fils, jamais de mon travail. Le père de mon fils est toujours interrogé sur son travail…Devenir mère signifie être « désexuée », on devient juste mère ». Pour Sibongile Fisher, jeune femme noire : « Vous perdez votre identité et votre autonomie parce que vous devenez responsable de quelqu’un d’autre. A cause des difficultés économiques, je suis obligée d’avoir un travail stable qui m’éloigne de l’écriture et de la lecture. Le système nous emprisonne ». En 2014, Megan Ross, avait été la première femme auteure sud-africaine sélectionnée pour le PEN International New Voices Award pour sa nouvelle Incredible Journey ; et Sibongile Fisher a reçu le prix de la nouvelle sud-africaine pour A door ajar en 2017.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

La culture du tabac au Malawi : un esclavage qui ne dit pas son nom


Deloitte, le cabinet d’audit pris la main dans le sac


Un grand pas en avant pour aider les femmes


Le prix du pain augmente de 60% au Zimbabwe




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP