L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Lily Mine : la commémoration de trop

Il y a un an, le 5 février 2016, un effondrement dans la mine d’or Lily Mine, propriété de la compagnie australienne Vantage Goldfields, prenait au piège 73 mineurs, tous secourus, sauf trois restés ensevelis dans la mine, deux femmes Yvonne Mnisi, Pretty Nkambule et un homme Solomon Nyirenda qui travaillaient dans un conteneur servant de salle des lampes. Le container est tombé 60 mètres plus bas, ensevelis sous des tonnes de rochers et de terre. La recherche des corps a été interrompue parce que cela coûtait trop cher à la compagnie. Celle ci voulait organiser une commémoration un an après la catastrophe. Elle a du l’annuler, tous les syndicats ayant exprimé leur colère et leur refus de participer à la mascarade, « un acte de pure provocation » selon le Cosatu. Le syndicat condamne l’inertie des autorités, exige la démission du ministre des ressources minières et le versement des indemnités promises aux familles et aux survivants.

Voir en ligne : cosatu Today


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

La déchirure s’agrandit entre l’Anc et le Sacp


Caster Semenya reste la reine du 800 mètres


Pas de chasse aux sorcières pour les députés dissidents de l’Anc


Jacob Zuma reste président




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP