L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Botswana : six mille emplois menacés dans les mines de cuivre et de nickel

Les mineurs des mines de cuivre et de nickel, Selebi Phikwe et Tati Nickel Mine dans la ville de Francistown, des mines qui appartiennent à la compagnie d’état BCL, vont perdre leur emploi à la fin du mois d’octobre. L’annonce de ces licenciements a provoqué un choc pour les mineurs qui n’avaient pas été avertis de la fermeture des mines. Le gouvernement prétend ne plus pouvoir injecté de l’argent dans ces mines qui produiraient à perte. Les mineurs sont presque tous des travailleurs migrants qui vont se retrouver à la rue à la fin du mois, pour ceux qui sont sous traitements antirétroviraux la situation est dramatique et pour ceux qui ont des familles et des enfants, ces derniers ne seront plus scolarisés. Le syndicat des mineurs, BMWU, accuse BCL de mauvaise gestion, de ne pas avoir anticipé la baisse des matières premières et demande à rencontrer le gouvernement. Mise en liquidation le 9 octobre, la mine doit cesser ses activités le 31 octobre, seulement 700 employés resteront jusqu’au 7 février pour procéder à la fermeture définitive de la mine

Voir en ligne : cosatu Today


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Zuma for ever !


Disparition de l’ancien président du Botswana


Disparition de Joël Joffe, un défenseur des accusés de Rivonia


Que sont les jeunes lions devenus ?




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP