L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Tué pour la défense de sa terre et de son village

Sikhosiphi ‘Bazooka’ Rhadebe a été abattu de huit balles de revolver mardi 22 mars par de faux policiers qui se sont présentés à son domicile. Il était responsable du comité Amadiba Crisis Committee (ACC) qui s’opposait à l’ouverture d’une mine de titane sur le territoire de son village. Xolobeni est situé sur la côte sauvage de la province du Cap Est, un paysage de dunes fragiles bordant la mer, est convoité par la compagnie minière TEM, filiale de la compagnie australienne MRC pour y ouvrir une mine de titane. Les villageois s ‘opposent devant des années à cette mine qui ruinerait leur mode de vie et l’environnement. Des actes de violence, des menaces ont cours depuis des mois sans que la police intervienne. Après l’assassinat de Sikhosiphi ‘Bazooka’ Rhadebe, 82 organisations de la société civile ont publié une lettre condamnant cet acte odieux, demandant l’ouverture d’une enquête et la suspension de toute licence minière jusqu’à ce que toute la lumière soit faite sur ce crime. La médiatrice de la République est sollicitée pour mener une enquête sur les agissements de la compagnie MRC pour avoir le droit d’exploiter une mine dans cet environnement fragile.

Voir en ligne : groundUp


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Disparition de l’ancien président du Botswana


Disparition de Joël Joffe, un défenseur des accusés de Rivonia


Que sont les jeunes lions devenus ?


Les responsables d’Eskom et SABC, premières victimes du Zuptagate




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP