L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Quand les victimes deviennent coupables

« Si vous êtes violées, c’est de votre faute. Vous vous promenez en minijupes qui montrent vos cuisses et vous invitez les hommes à vous reluquer, et puis vous vous plaignez d’être violées ? C’est malheureux , mais c’est de votre faute ». Et voilà toute la compassion de Grace Mugabe, épouse du président du Zimbabwe, exprimée pour les femmes victimes de viol. Un discours pas convaincant du tout quand les victimes sont des bébés ou de vieilles femmes ! Quand on sait que Grace Mugabe aspire à succéder à son époux à la tête du Zimbabwe, l’avenir est sombre pour les femmes de ce pays.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Swaziland/Eswatini : les étudiantes obligées de se livrer à la prostitution pour vivre


Une mine de charbon à ciel ouvert au Botswana


Luxe et pauvreté, les deux visages de la ville du Cap


Démission du ministre de l’intérieur sud-africain




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP