L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Angola-Chine, une liaison dangereuse

L Angola est directement frappée par la faible croissance chinoise Gros producteur de pétrole, qui lui fournit 80% de ses revenus, la baisse du prix du baril pèse lourdement sur le budget angolais. Les grandes compagnies pétrolières licencient massivement et Luanda, une des villes les plus chères du monde, n’est plus ce qu’elle était. La croissance ralentit, l’inflation s’emballe et la grogne sociale s’amplifie. A cours d’argent, le gouvernement angolais va essayer de négocier une aide avec la Chine, mais la Chine n’est plus aussi généreuse qu’avant et achète moitié moins de pétrole. Le ralentissement économique de la Chine affecte gravement l’Angola. L’opposition reste encore discrète, mais de plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer l’autoritarisme du Président Dos Santos, qui est au pouvoir depuis 36 ans.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Disparition de l’ancien président du Botswana


Disparition de Joël Joffe, un défenseur des accusés de Rivonia


Que sont les jeunes lions devenus ?


Les responsables d’Eskom et SABC, premières victimes du Zuptagate




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP