L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Julius Malema, l’histoire et la toponymie

Après la campagne « Rhodes doit tomber », quand des étudiants ont barbouillé la statue de Cecil Rhodes, puis obtenu des autorités de l’Université du Cap que la statue, symbole du colonialisme, soit enlevée, le parti de Julius Malema va plus loin et envisage le changement de nom d’au moins quarante bourgades et quartiers de la province du Cap occidental. A la poubelle de l’histoire les noms de George, de Simon Town, de Stellenbosh, d’Athlone qui rappellent l’infamante histoire de la colonisation ! Comment nommer alors ces lieux qui portent, qu’on le veuille ou non, l’empreinte de l’histoire tourmentée de l’Afrique du Sud ? Le dirigeant du parti EFF pour la province du Cap occidental ne le sait pas, mais son parti doit lancer une consultation pour recueillir l’avis des habitants. La question reste de savoir si le changement de noms de lieux historiques va suffire à effacer le lourd héritage de l’histoire de la colonisation et de l’apartheid qui saute aux yeux du touriste le plus ignorant quand il débarque de l’aéroport international pour aller au centre de la ville du Cap : il longe des kilomètres de baraquements pour arriver devant les plus luxueux bâtiments imaginables.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Le meurtrier de Chris Hani doit rester en prison


La déchirure s’agrandit entre l’Anc et le Sacp


Caster Semenya reste la reine du 800 mètres


Pas de chasse aux sorcières pour les députés dissidents de l’Anc




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP