L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

1er mai de la désunion

Pour la première fois depuis sa création en 1985, le Cosatu a vu défiler ses troupes en deux cortèges séparés pour le 1er mai. Le Numsa, expulsé il y a deux mois de la centrale syndicale a organisé un défilé séparé avec les sept autres syndicats qui le soutiennent. A Durban, où a commencé la dernière vague de violence contre les étrangers, un premier cortège a écouté les discours du Président du Cosatu, Sdumo Dlamini, du secrétaire du SACP, Blade Nzimande et du Président Jacob Zuma, alors que les syndicats dissidents ont écouté Zwelethini Vavi et Irvin Jim le dirigeant du Numsa, le syndicat des métallurgistes. Des renforts de police encadraient les deux cortèges pour éviter tout affrontement. Mr Vavi a dénoncé un syndicat qui mange dans les mains du patronat et du capitalisme et Mr Dlamini a dénoncé un syndicat qui ne se bat pas pour les travailleurs, mais qui se sert d’eux pour ses ambitions politiques. Tous les orateurs ont déploré la division syndicale qui nuit à la défense des travailleurs.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Dix morts dans une mine de cuivre désaffectée en Zambie


On nous envoie à la mort !


Jacob Zuma menace de lâcher le morceau


Qui sont les héros sud-africains ?




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP