L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Le Président Zuma persiste et signe : les filles mères au bagne !

Il avait déjà tenu des propos similaires en 2009 qui avaient provoqué un tollé. Il vient de reprendre les mêmes propos dans son discours devant la Chambre des chefs traditionnels “Il faut les prendre et les emmener au loin, à Robben Island ou une autre île, pour terminer leurs études …et qu’elles soient capables de s’occuper de leurs enfants ». Pleinement conscient de la réaction hostile que ses propos ne vont pas manquer de provoquer il a poursuivi « .. Il n’y avait pas de gamines enceintes avant et les gens fondaient une famille au bon moment. Pourquoi ne pouvons nous pas le faire aujourd’hui ? ». Le président s’est bien gardé d’évoquer les « sugar daddies », ces hommes d’âges mûrs qui achètent les faveurs des adolescentes et les abandonnent si elles tombent enceintes ou des professeurs qui accordent des bonnes notes contre des actes sexuels. Il s’en est pris aussi aux aides sociales et aux allocations versées à ces jeunes mères frivoles qui dépensent cet argent pour aller chez le coiffeur. Il a suggéré l’octroi de bons pour l’achat de nourriture, de vêtements ou pour payer les frais de scolarité pour les enfants. Ces propos font l’impasse totale sur la réalité vécue par des milliers d’adolescentes et se contenter de punir les « fautives » ne transformera pas la réalité sordide vécue par des milliers d’adolescentes qui ne demandent qu’à étudier dans de bonnes conditions.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Conférence nationale de l’ANC –chapitre 2


Conférence nationale de l’ANC - Chapitre 1


Afrique du Sud-Brésil : coopération minière


Disparition de Laloo Chiba, un des derniers vétérans de la lutte




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP