L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Déchirure syndicale : le Cosatu à un tournant

Depuis l’expulsion du syndicat des métallurgistes, Numsa, du Cosatu, les déchirures ne font que s’agrandir de jour en jour. Sept syndicats ont refusé d’envoyer leurs représentants au Comité national exécutif qui a commencé lundi 2 mars. Avec le Numsa qui a été expulsé en décembre dernier, « Le groupe des huit » au nom de l’unité syndicale exige la réintégration du Numsa au sein du Cosatu. Depuis un nouveau syndicat, le Limusa ( Liberated Metalworkers of South Africa), avec à sa tête Cedric Gina, l’ancien président du Numsa, demande à rejoindre le Cosatu. Le bras de fer avec Irvin Jim, secrétaire général du Numsa, qui a mené la fronde en refusant de faire campagne pour l’Anc aux élections de mai est engagé. Le secrétaire général du Cosatu Zwelinzima Vavi a pris fait et cause pour le Numsa en refusant de participer au Comité national exécutif par un tweet sans équivoque « Je n’irai pas au Comité national exécutif. Je ne crois pas que maintenir cette réunion avec la moitié des syndicats qui refusent d’y participer soit la meilleure façon de parvenir à l’unité ».

Voir en ligne : cosatu Media Monitor


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Le meurtrier de Chris Hani doit rester en prison


La déchirure s’agrandit entre l’Anc et le Sacp


Caster Semenya reste la reine du 800 mètres


Pas de chasse aux sorcières pour les députés dissidents de l’Anc




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP