L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Les enfants sacrifiés d’Afrique du Sud

Le meurtre récent de deux enfants rappelle d’une horrible façon que l’Afrique du Sud reste un pays violent et qu’il n’est pas facile de retisser le tissu social détruit par une histoire violente de plusieurs siècles. Selon les statistiques officiels sur 15,5 millions d’enfants, 8,9 % sont victimes de maltraitance. La pauvreté, la dislocation des familles qui résulte du travail migrants( 48% des enfants vivent sans père au foyer), le chômage forment un terreau fertile à la violence. Les provinces les plus touchées par des formes de violence sur les enfants, viols, rapts, meurtres sont le Gauteng et la province du Cap occidental, les provinces les plus riches d’Afrique du Sud. Pour l’association Women and Men against Chid Abuse « il est de la plus grande importance que l’Afrique du Sud devienne une société qui fonctionne bien avec des institutions sociales et politiques efficaces. C’est là que le gouvernement doit agir ». La chômage qui touche de nombreuses familles est un vrai dilemme pour les mères de familles « Soit vous restez à la maison pour vous occuper des enfants et mourir de faim, soit vous trouvez un emploi et vous jetez vos enfants au loup » explique une mère de famille. Les meurtres d’enfants sont en grande majorité commis par des personnes proches.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Manifestations pour dénoncer la corruption et pour la démission du Président Zuma


Bonne nouvelle pour les séropositifs sud-africains


L’une entre au Parlement, l’autre en sort


Après Bell Pottinger, le cabinet d’audit KPMG, victime du scandale Gupta




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP