L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Du caillou au bijou, l’industrie du diamant a de l’avenir

L’Afrique du Sud est connue pour sa production de diamants, mais elle ne disposait pas jusqu’à présent d’une industrie du diamant qui ajoute de la valeur aux pierres brutes. L’Académie internationale du diamant et de la joaillerie de Kimberley veut compenser ce manque à gagner en formant des tailleurs et des polisseurs de diamants. Fondée en 2011 par la compagnie De Beers, en partenariat avec les autorités de la province du Cap Nord, elle a déjà formé 145 diplômés, tous venus de communautés défavorisées et dont 24 sont handicapés. L’industrie manque de personnel qualifié pour le tri, la taille, le polissage du diamant comme de créateurs de bijoux partout dans le monde. Il faut cinq ans pour former au triage et à l’évaluation d’un « caillou ». L’académie accueille aussi des élèves venus d’Angola, de la Sierra Leone et du Zimbabwe. Un métier qui a de l’éclat, mais surtout de l’avenir.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Plus de latrines dans les écoles d’ici 2020


Arrestation de deux journalistes en Tanzanie


Afrique du Sud : les élections auront lieu au mois de mai 2019


Le chômage : le grand fléau pour les Sud-africains




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP