L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Le Comité spécial de l’Onu à l’avant-garde de la lutte contre l’apartheid

Qui se souvient de la création de ce comité en 1963 avec à sa tête Enuga Sreenivasulu Reddy ? Alors qu’il va bientôt fêter ses 90 ans, ES Reddy se souvient très bien du rôle qu’il a eu pour influencer les décisions de l’organisation internationale quand il préparait les documents qui servaient de base aux résolutions des Nations Unies. Cet Indien a pris conscience de ce qui se passait en Afrique du Sud dès 1946 et en entrant à l’ONU en 1949, pendant 45 ans, il n’a plus cessé de se battre contre le régime d’apartheid. Le Comité a réussi à faire connaître la réalité du régime à un vaste public et a réunir des fonds pour la défense des prisonniers politiques et venir en aide à leurs familles. L’année 1960 fut une année déterminante pour que la question de l’apartheid soit portée devant le Conseil de Sécurité de l’Onu,car c’est l’année du massacre de Sharpeville et aussi celle où 14 pays africains deviennent indépendants et font entendre leur voix dans cette assemblée. En 1962, l’Assemblée générale passe une résolution déclarant que la politique raciste du régime d’apartheid viole la Charte des Nations Unies et le Conseil de sécurité demande aux pays membres de cesser toute ventes et livraisons d’armes à l’Afrique du Sud. Ce pays ne siégera plus aux Nations Unies en 1974. En 1984, le Conseil de sécurité déclara nulle la nouvelle constitution raciste concoctée par le régime, et en 1989, reprenant les termes de la déclaration d’Harare, déjà approuvée par le Mouvement des Non-alignés à Belgrade, l’Assemblée générale adoptait une résolution dénonçant le régime d’apartheid et ses conséquences désastreuses et appelait à la tenue de négociations. Un an après Nelson Mandela pouvait se rendre au siège des Nations Unies en homme libre. E.S Reddy aura le bonheur de voir les premières élections libres et démocratiques d’avril 1994.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Le meurtrier de Chris Hani doit rester en prison


La déchirure s’agrandit entre l’Anc et le Sacp


Caster Semenya reste la reine du 800 mètres


Pas de chasse aux sorcières pour les députés dissidents de l’Anc




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP