L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Les ouvriers agricoles iront-ils voter ?

Après les grèves de l’an dernier dans la région viticole et fruitière de la province du Cap Ouest pour obtenir une augmentation de salaire, il n’est pas évident que les ouvriers agricoles participent aux prochaines élections. Après trois mois de grève, le salaire minimum par jour a été fixé à 69 rands, les grévistes demandaient 150 rands ( environ 15 euros). Les exploitants s’en tiennent à la loi et ne payent pas au-dessus de ce salaire minimum. Pour les ouvriers agricoles qui sont parmi les plus exploités des travailleurs, avec de longues journées de travail harassant et des conditions de vie souvent déplorables, la frustration est grande. Le syndicat Sikhula Sonke , qui revendiquent 5000 adhérents, qui avait déjà boycotté les élections précédentes, a déclaré qu’il ne donnerait aucune consigne de vote pour aucun parti. Pourtant la Commission électorale indépendante appellent les fermiers à respecter le droit de vote de leurs employés en autorisant les partis politiques à faire campagne sur leurs exploitations et à accorder un congé le jour des élections pour que les travailleurs exercent leurs droits de citoyens. Le syndicat de l’alimentation Fawu, affilié au Cosatu, et le syndicat des exploitants agricoles Afasa, ont approuvé ces recommandations.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Manifestations pour dénoncer la corruption et pour la démission du Président Zuma


Bonne nouvelle pour les séropositifs sud-africains


L’une entre au Parlement, l’autre en sort


Après Bell Pottinger, le cabinet d’audit KPMG, victime du scandale Gupta




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP