L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Johannesburg n’aime pas le désordre et la saleté

Depuis plusieurs semaines la ville de Johannesburg mène une campagne de grand nettoyage, mais les victimes de cette « Operation Clean Sweep » sont les vendeurs ambulants qui n’ont pour vivre que cette vente dans les rues de la capitale. Plus de 6000 vendeurs de rue, dont de nombreuses femmes, ont été chassés par la police qui a confisqué ou détruit les marchandises, brisé les étals, molestés les vendeurs. Deux associations ; l’une qui regroupe des commerçants avec boutiques et l’autre des vendeurs ambulants, accusent la municipalité de Johannesburg d’air agi illégalement et portent l’affaire en justice. Ce rejet des pauvres de la cité, considérés comme « des choses malpropres » est le reflet d’une cité imaginaire où tout serait net, propre, bien rangé, or, argumente un article paru dans The South African Civil Society Information Service les pauvres ont « droit à la cité » et droit de participer à la vie de cité, d’être consultés et de donner leur avis sur le fonctionnement de la cité.

Voir en ligne : sacsis


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Dix morts dans une mine de cuivre désaffectée en Zambie


On nous envoie à la mort !


Jacob Zuma menace de lâcher le morceau


Qui sont les héros sud-africains ?




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP