L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

L’université de Witwatersrand ne veut plus de harcèlement sexuel

Un troisième professeur à l’université de Witwatersrand vient d’être licencié pour harcèlement sexuel. Les trois enseignants ont été reconnus coupables d’avoir harcelé par mail ou les réseaux sociaux, et d’avoir agressé sur le campus même des étudiantes. Le vice chancelier de l’université , Adam Habib a répété que l’université avait adopté une politique d e tolérance zéro pour le harcèlement sexuel. Cette pratique qui ne date pas d’aujourd‘hui était connu de tous mais n’avait provoqué jusqu’ici que très peu de réactions de la part des autorités universitaires. Cette décision est une mise en garde sérieuse à ceux qui serait tenter d’utiliser leur pouvoir sur des étudiantes qui trop souvent n’osent pas dénoncer ces pratiques.

Voir en ligne : cosatu Media Monitor


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Le passé de l’extraction minière devant la justice


Le cobalt, un métal facétieux


Sale temps pour le Président Ramaphosa


Ministère sud-africain des femmes, de la jeunesse et des handicapées : le compte n’y est pas !




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP