L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Controverse sur le salaire minimal dans l’industrie textile sud-africaine

Le tribunal de Pietermarizburg a pris une décision qui exempt les petits patrons d’appliquer l’accord salarial conclu par le Conseil national de négociations salariales dans l’industrie textile qui devait prendre effet au 3 juillet 2011. Cette décision donne le droit aux petites entreprises chinoises ou taïwanaises installées dans la province du Kwazulu Natal qui ne font pas partie de ce conseil national de négocier directement les salaires avec leurs employés. Pour le syndicat du textile et de l’habillement, Sactwu, cette décision donne un mauvais message à ceux qui respectent l’accord. Le syndicat contredit l’idée reçue que le Conseil ne concerne que les grandes entreprises et affirme que 87% des membres du conseil sont des moyennes, petites ,voir des micro entreprises et le syndicat représente 85% des travailleurs de ces entreprises . Pour Andre Kriel , secrétaire du Sactwu « le Conseil des négociations reste l’unique endroit où les négociations doivent avoir lieu. Il n’y aura pas de négociations en dehors de conseil ». Le syndicat qualifie cette décision « de victoire vide » pour le patronat et examine la possibilité d’un appel devant les tribunaux. Cette décision intervient au moment où le Cosatu tient une conférence nationale sur les négociations salariales.

Voir en ligne : cosatu Media Monitor


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Manifestations pour dénoncer la corruption et pour la démission du Président Zuma


Bonne nouvelle pour les séropositifs sud-africains


L’une entre au Parlement, l’autre en sort


Après Bell Pottinger, le cabinet d’audit KPMG, victime du scandale Gupta




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP