L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Femme et mineur, le machisme au fond de la mine

Selon la Charte des mines, les compagnies minières sud-africaines doivent avoir au moins 10% de femmes parmi leurs employés. On est loin de ce pourcentage, mais le constat fait par l’organisation Bench Marks ne peut guère inciter les femmes à travailler à la mine. Selon son dernier rapport les femmes sont parmi les catégories les moins payées et le machisme est roi « bien peu a été fait pour changer la culture machiste qui règne dans le monde clos de la mine ». Il n’y a pas de vestiaires pour les femmes et elles doivent se changer en affrontant les remarques sexistes des hommes. Dans les galeries il n’y pas de toilettes pour les femmes ce qui pose de sérieuses questions de santé. Pour John Capel, le directeur de la Fondation Bench Marks, les compagnies devraient être soumises à des contrôles réguliers sur les conditions de travail des femmes. Le Ministère des femmes, des enfants et des personnes handicapées ( !!!!) demande des mesures urgentes pour valoriser le travail des femmes dans le secteur minier.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Le meurtrier de Chris Hani doit rester en prison


La déchirure s’agrandit entre l’Anc et le Sacp


Caster Semenya reste la reine du 800 mètres


Pas de chasse aux sorcières pour les députés dissidents de l’Anc




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP