L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Escalade de la violence dans les mines de platine

Les violences dans la mine de platine de Marikana appartenant au groupe Lonmin ont coûté la vie à neuf personnes, dont deux policiers, plusieurs personnes sont gravement blessés et des véhicules ont été incendiés. La situation reste très tendue en dépit de l’envoi de renfort de police et de la venue sur place de la directrice de la police. La rivalité entre le syndicat NUM traditionnellement majoritaire dans les mines et un nouveau syndicat Amcu (Association du syndicat des mines et de la construction) qui affirme avoir la majorité dans la mine de platine de Karee et qui essaie d’étendre son influence dans les autres mines de platine du groupe. Le Num appelle à la fin des violences et à un renfort des forces de police et Acmu affirme que ces violences sont perpétrées par des groupes criminels incontrôlés. Acmu est dirigé par un ancien responsable du Num, expulsé du syndicat pour corruption. L’ensemble des mines de platine est confronté à un déclin du prix du platine et à une recrudescence des revendications des mineurs. Des incidents qui ont provoqué la fermeture temporaire de nombreuses mines ont affecté ce secteur minier depuis plusieurs mois.

Voir en ligne : cosatu Media Monitor


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Nettoyage dans les rangs de la police sud- africaine


Nomination d’une Commission d’enquête sur la corruption


Jacob Zuma et la nouvelle direction de l’ANC : rupture en vue


Promesse et populisme : la bonne recette pour le chaos dans les universités




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP