L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Un emprunt plutôt qu’un bébé

Les femmes de la nouvelle bourgeoisie sud-africaine auraient tendance à repousser l’âge de la maternité pour se consacrer à leur carrière et à leur autonomie financière. Au premier trimestre cette année, Credit bureau Copuscan a constaté que les emprunts entre 1 et 3 millions ont été accordés pour 57% à des femmes de 30 ans, pour les emprunts inférieurs à 1 million de rands le pourcentage de femmes tombent à 54%. Pour les emprunts supérieurs à 3 millions les hommes sont toujours en tête. L’explication est simple : les femmes de moins de 25 ans ont un salaire inférieur de 15% à celui des hommes ; de 25% entre 30 et 50 ans et de 27% au-delà de 50 ans. Pour un analyste cette disparité entre hommes et femmes s’expliquerait par le fait que de plus en plus de femmes actives repoussent leur maternité après 30 ans et plus, élèvent leurs enfants, puis reprennent un emploi.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Manifestations pour dénoncer la corruption et pour la démission du Président Zuma


Bonne nouvelle pour les séropositifs sud-africains


L’une entre au Parlement, l’autre en sort


Après Bell Pottinger, le cabinet d’audit KPMG, victime du scandale Gupta




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP