L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Quand un prix Nobel de la Paix justifie les bantoustans

Les propos tenus par le dernier président blanc d’Afrique du Sud et prix Nobel de la Paix, Frederick De Klerk a soulevé une vague de protestations dans le pays. De Klerk a bien accepté de trouver « moralement répugnant » le système d’apartheid mais il a justifié le système des bantoustans en faisant un parallèle avec la partition de l’ancienne Tchécoslovaquie en deux états séparés, la Slovaquie et la République tchèque. Cette partition s’est faite selon lui suivant des critères qui ethniques et de langues qui satisfont tout le monde. Il a soutenu que les Noirs parqués dans les « homelands » ont bénéficié de tous leurs droits. « Ils n’étaient pas privés du droit de vote, ils votaient. Nous ne les avons pas transportés dans ces homelands, ces homelands étaient déjà là historiquement. Si seulement le monde développé avait donné autant d’argent à l’Afrique qui se débat dans la pauvreté que nous en avons déversé dans ces bantoustans. Combien avons-nous construit d’écoles, d’universités ? ». Des propos inadmissibles pour toutes les victimes de l’apartheid.

Voir en ligne : cosatu Media Monitor


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Jacob Zuma bientôt devant la justice ?


Manifestations pour dénoncer la corruption et pour la démission du Président Zuma


Bonne nouvelle pour les séropositifs sud-africains


L’une entre au Parlement, l’autre en sort




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP