L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Afrique du Sud : nier la corruption ne la fait pas disparaître

Corruption Watch, une association récemment formée, vient de faire un premier rapport inquiétant : dans la ville de Johannesburg la moitié des policiers ont accepté des pots-de vin pour fermer les yeux sur des infractions à la loi et un automobiliste sur quatre a graissé la patte aux policiers pour éviter d’être pénalisés. Le chef de la police Chris Ngobo et plusieurs responsables de la police de Johannesburg ont été accusés de fraude, puis innocentés. Arrivé au terme de son contrat, Chris Ngcobo, sera bientôt remplacé. Mais ces pratiques ne sont pas réservées à Johannesburg, elles sont aussi fréquentes dans toutes les grandes villes sud-africaines. Le rapport met en avant la complaisance des autorités envers les coupables et réfute les chiffres donnés selon lesquelles seulement 184 cas de corruption ont été recensés depuis 2009 donnant lieu à l’inculpation de 37 policiers et au renvoi de 19. Pour le rapporteur l’attitude des autorités est « un déni absolue » de l’étendue de la corruption et quand « on nie un problème, il n’y a pas urgence de trouver une solution pour y remédier ».

<<


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Dix morts dans une mine de cuivre désaffectée en Zambie


On nous envoie à la mort !


Jacob Zuma menace de lâcher le morceau


Qui sont les héros sud-africains ?




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP