L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Lois coutumières et protection de l’environnement

Pour la première fois en Afrique du Sud des communautés défendent leurs droits ancestraux devant un tribunal. La réserve marine de Dwesa-Cwebe sur la Côte sauvage de la Province du Cap oriental est une zone protégée, interdite de pêche. Pris en flagrant délit et arrêtés, trois membres de la communauté locale ont plaidé pour faire valoir leurs droits ancestraux pour vivre des produits de la mer et de la terre et leur droit coutumier d’avoir accès aux ressources marines le long de la côte entre les estuaires des rivières Mbashe et Ntlonyane. Des ethnologues et anthropologues soutiennent les revendications des trois hommes en soulignant que les droits de pêche coutumiers sont très stricts, font partie d’un rituel et assure l’héritage d’un savoir faire. De plus la pêche est une source importante de protéines pour les enfants de la communauté. Si ces droits sont reconnus, l’Afrique du Sud serait comme le Canada, la Norvège, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et les îles du Pacifique qui reconnaissent les droits coutumiers de pêche de leurs populations autochtones.


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Manifestations pour dénoncer la corruption et pour la démission du Président Zuma


Bonne nouvelle pour les séropositifs sud-africains


L’une entre au Parlement, l’autre en sort


Après Bell Pottinger, le cabinet d’audit KPMG, victime du scandale Gupta




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP