L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

L’Afrique du sud réaffirme son opposition définitive à la peine de mort

L’ Afrique du Sud refuse d’extrader des suspects dans un pays où ils pourraient être condamnés à mort, à moins que le pays donne l’assurance que la peine de mort ne sera pas appliquée. C’est la décision que vient de prendre le tribunal de South Gauteng qui réaffirme le droit à la vie inscrit dans la constitution sud-africaine. Le Botswana qui applique la peine de mort demandait l’extradition de deux hommes accusés de meurtre et arrêtés en Afrique du Sud. Les trois juges Phineas Mojapelo, Neels Claassen et George Bizos ont réaffirmé que le droit à la vie s’applique à tous les accusés et ont précisé que l’Afrique du Sud « n’est pas un refuge pour les criminels si les états qui demandent l’extradition peuvent assurer que la peine de mort ne sera pas appliquée » et d’ajouter que le Botswana « n’est pas en phase avec la tendance dans le monde entier à l’abolition de la peine de mort » .


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Jacob Zuma devra payer ses frais de justice


Tanzanie : un barrage hydroélectrique dans un site classé patrimoine mondial de l’Unesco


De l’eau dans le gaz des relations Rwanda –Afrique du Sud


Swaziland/Eswatini : les étudiantes obligées de se livrer à la prostitution pour vivre




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP