L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Le ton monte entre l’ Anc et Julius Malema

Après avoir qualifié le Président du Botswana de « marionnette » et appelé publiquement au changement de régime dans ce pays voisin de l’Afrique du Sud, l’Anc a disqualifié ces propos insultants d’une manière cinglante. Le porte-parole de l’Anc n’y est pas allé par quatre chemins « Cette insulte et ce manque de respect envers le Président , le gouvernement et le peuple du Botswana, et la menace de déstabiliser et changer le régime montre clairement que la Ligue de la jeunesse de l’Anc est indisciplinée et a franchi les limites de la ligne politique » et de rappeler que sans le Botswana et les autres pays de la région, du continent africain et de la solidarité internationale l’Afrique du Sud ne connaitrait pas la liberté et la démocratie dont elle jouit aujourd’hui. Malema avait ouvertement critiqué la politique étrangère du gouvernement ce qui a fait dire au porte-parole de l’Anc que les questions de politique étrangère était « trop complexe pour la ligue de la jeunesse et que ses dirigeants feraient bien de se familiariser avec les faits » avant de prononcer des jugements hâtifs. Mais la Ligue de la jeunesse de l’Anc a répliqué en déclarant que cette condamnation publique n’était pas dans la tradition de l’Anc. Nul ne peut dire jusqu’où le bras de fer entre l’Anc et « les jeunes lions » peut aller.

Voir en ligne : cosatu Media Monitor


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Conférence nationale de l’ANC –chapitre 2


Conférence nationale de l’ANC - Chapitre 1


Afrique du Sud-Brésil : coopération minière


Disparition de Laloo Chiba, un des derniers vétérans de la lutte




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP