L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

La pénurie d’un médicament met en danger des patients sud-africains

Une pénurie de Fungizone (Amphotericin B) dans un grand nombre d’hôpitaux publics sud-africains met en danger la vie des patients qui souffrent de cryptococcose méningée (CM). Ce médicament est distribuée exclusivement en Afrique du Sud par Bristol Meyers Squibb (BMS) En cas de pénurie, les patients sont traités avec un autre médicament beaucoup moins efficace. Un autre médicament commercialisé sous le nom d’Ambisome et distribué par une compagnie sud-africaine, mais son prix est exorbitant. L’association Treatment Action Campaign lance un appel pour que les laboratoires BMS prennent des mesures d’urgence pour assurer l’approvisionnement régulier en médicaments, une question de survie pour un grand nombre de patients. Tac attire aussi l’attention sur le manque de transparence sur le fonctionnement de la chaîne d’approvisionnement des médicaments à l’échelle mondiale. Une agence américaine (Asph) a fait la liste de 196 médicaments en rupture de stock aux Usa. Une législation claire devrait contraindre les compagnies pharmaceutiques à plus de transparence. Tac demande d’urgence que le médicament soit livré aux hôpitaux publics qui en manquent et que d’autres compagnies puissent produire un médicament générique pour pallier aux risques de rupture de stock. Source TAC

Voir en ligne : TAC


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Le meurtrier de Chris Hani doit rester en prison


La déchirure s’agrandit entre l’Anc et le Sacp


Caster Semenya reste la reine du 800 mètres


Pas de chasse aux sorcières pour les députés dissidents de l’Anc




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP