L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

FMI : l’Afrique du Sud et l’Australie font entendre leurs voix

Alors que les pays européens se rallient à la candidature de Christine Lagarde, l’Australie et l’Afrique du Sud demandent dans un communiqué commun « un processus ouvert et transparent de sélection qui aura pour résultat que la personne la plus compétente sera nommée au poste de directeur général du FMI, sans tenir compte de sa nationalité". Ils dénoncent l’accord tacite qui veut qu’un européen soit à la tête du Fmi et un Américain à la tête de la Banque mondiale. Les ministres des finances, australien et sud-africain, dénoncent un consensus dépassé en déphasage avec les évolutions économiques mondiales. Gordon Brown, ancien Premier ministre britannique, qui a pris la parole au cours du lancement public en Afrique du Sud d’un rapport sur la mise en place d’un fonds mondial pour l’éducation et qui a été pressenti comme candidat possible, a repoussé toutes les questions sur cette question se contentant de répondre « le poste doit revenir au plus méritant ». Sur la question de l’éducation il a exprimé son indignation devant la réalité mondiale. « La croissance économique ne suffit pas à créer des emplois en particulier pour les jeunes…c’est un scandale qui me met vraiment en colère ; cette injustice ne peut pas durer à l’infini ». Si les politiques éducatives continuent sur leur lancée il y aura 75 millions d’enfants privés d’éducation primaire dans le monde en 2015


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

L’Afrique du Sud n’a pas besoin d’énergie nucléaire


Jacob Zuma bientôt devant la justice ?


Manifestations pour dénoncer la corruption et pour la démission du Président Zuma


Bonne nouvelle pour les séropositifs sud-africains




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP