L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

La saga des latrines ou comment perdre les élections

Depuis des mois, l’Anc tire à boulets rouges sur l’Alliance démocratique qui dirige la municipalité du Cap qui a construit des latrines dans un township en lieu de toilettes avec portes et chasse d’eau. La construction de structures semblables, jugées indignes par l’Anc, ont aussi été construites par des municipalités dirigées par l’Anc et ces révélations au beau milieu de la campagne électorale n’est pas à l’avantage du parti au pouvoir. Le secrétaire du Cosatu, Zwelinzima Vavi, demande le limogeage du ministre des affaires locales, en congé maladie depuis février et dont les performances au service de la population laisse plus qu’à désirer. Dans la province de l’État libre, dans la township de Moqhaka dirigée par l’Anc, 2000 de ces édicules ont été construits et plus grave l’affaire a une forte odeur de corruption car c’est l’entreprise de la femme du maire qui a obtenu le marché. La presse révèle chaque jour la présence de ces constructions malodorantes un peu partout dans le pays. Ce scandale est une aubaine que tous les partis d’opposition exploitent pour montrer, preuve à l’appui, l’échec des municipalités dirigées par l’Anc pour améliorer la vie quotidienne des plus pauvres et comme le dit Zwelinzima Vavi « cela nous (l’Anc) fait passer pour des hypocrites ».


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

L’Afrique du Sud n’a pas besoin d’énergie nucléaire


Jacob Zuma bientôt devant la justice ?


Manifestations pour dénoncer la corruption et pour la démission du Président Zuma


Bonne nouvelle pour les séropositifs sud-africains




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP