L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

Le Cosatu et la corruption

Le Cosatu veut mettre en place un mécanisme de surveillance de la corruption. « La corruption est un cancer qui menace les fondations même de notre démocratie. Elle est présente dans le secteur privé comme dans le secteur public et y compris au sein même de l’Anc » a déclaré le secrétaire général du Cosatu. Cette pratique a toujours existé dans le secteur privé a poursuivi Zwelinzima Vavi, mais aujourd’hui elle pervertit la société tout entière. Si rien n’est fait, a-t-il mis en garde, bientôt ces « hyènes avides » contrôleront l’Etat et s’en serviront pour leur bénéfice personnel. Il a aussi dénoncé les « tenderpreneurs’ , ces fonctionnaires qui utilisent leur position pour truquer les appels d’offre du secteur public à leur profit. « Ils ne peuvent pas être à la fois fonctionnaires et faire des affaires à leur profit. La succession de scandales liés à la corruption et la culture capitaliste de l’enrichissement personnel menace de défaire le tissu social de notre société et de saper tous les énormes progrès que nous avons accomplis ». Le secrétaire général du Cosatu s’adressait au congrès annuel du syndicat de l’habillement et du textile (Sactwu). Cosatu Media Monitor


Imprimer cette brève


Envoyer cette brève

© RENAPAS

Les dernières brèves

Luxe et pauvreté, les deux visages de la ville du Cap


Démission du ministre de l’intérieur sud-africain


Plus de latrines dans les écoles d’ici 2020


Arrestation de deux journalistes en Tanzanie




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP