L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter

L’Afrique du Sud est toujours un pays inégalitaire

Selon les indicateurs de développement de La Banque mondiale, l’Afrique du Sud se classe au douzième rang des pays les plus inégalitaires sur 126 pays., Cette inégalité freine le développement et favorise la criminalité comme au Brésil ou en Colombie.

Si la communauté noire dans sa grande majorité reste pauvre, la communauté blanche compte aussi des pauvres. Les foyers les plus riches, soit 10 %, bénéficient de 45 % des revenus, alors que 60 % des foyers se partagent seulement 20 % des revenus.

Si la situation s’améliore pour les plus pauvres, cela est dû aux diverses aides sociales, mais tous n’ont y pas accès et pour 44 % des foyers qui les reçoivent, ces aides ne leur permettent pas de manger à leur faim tous les jours.

La population blanche, frappée elle aussi par le chômage et les licenciements a vu le nombre de foyers pauvres augmenter de 200 % depuis l’an 2000, d’après le syndicat Solidarité.

Pour de nombreux analystes, la solution se trouve dans la création massive d’emplois. Cela implique une forte participation de l’état qui doit investir dans l’éducation et la formation, dans les infrastructures et accélérer la redistribution des terres.

La nature des emplois doit se diversifier dans divers secteurs industriels. Les créations d’emplois qui ses sont concentrées ces dernières années dans le commerce de gros et de détail ont atteint un seuil de saturation. Ces cinq dernières années, la moitié des créations d’emplois se sont faites dans ce secteur et un Sud-Africain sur quatre travaille dans ce secteur.

La coalition qui soutient l’attribution d’un revenu minimum universel (BIG) est convaincue que cette aide permettrait d’alléger immédiatement le sort des plus pauvres. Pour la coalition des ONG (SANGOCO) seule la création d’emplois permettant à tous d’avoir un salaire décent est la solution durable, car 11 millions de pauvres qui vivent d’aide sociale versées par l’état n’est pas une solution viable. Pour la coalition, le patronat doit aussi faire un effort Source Cosatu

Plus d'informations : Cosatu

Publié le dimanche 11 février 2007


Imprimer cet article


Envoyer cet article

© RENAPAS

Les thèmes de cet article

Afrique du Sud

Pauvreté

A lire également

Rien ne va plus entre le syndicat des mineurs et le ministre des mines

Jacob Zuma sera-t-il débarqué par la direction de l’ANC ?

Big boys don’t cry : violence et virilité en Afrique du Sud

Transformation radicale de l’économie pour qui ?

Comment faire du gras sur le dos des pauvres

La haine de l’Autre : la xénophobie en Afrique du Sud

Qui va payer les aides sociales au 1er avril 2017 ?

Une victoire pour les pauvres !



© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP