La grève menace dans les mines et la métallurgie en Afrique du Sud

Après les fonctionnaires, les mineurss, les métallurgistes et les salariés d’ESKOM, la compagnie nationale d’électricité, pourraient se mettre en grève si les négociations salariales n’avancent pas. Face à l’inflation et à l’augmentation des prix, les salariés n’arrivent plus à joindre les deux bouts alors que les profits s’envolent. L’inflation frôle les 7%, le prix du maïs a fait un bond de 188 %, l’essence a augmenté de 43 % et les maisons sont devenues inabordables pour les salariés ordinaires. Les syndicats, NUM, NUMSA affiliés au Cosatu et Solidarity qui syndiquent majoritairement les travailleurs blancs demandent 15 % d’augmentation de salaires, le patronat offre entre 6 et 9 %. Pourtant la demande de minerais est très forte et les compagnies minières engrangent de copieux bénéfices, l’an dernier, les trois principales mines de platine ont engrangé un bénéfice net de 22 milliards de rands. Les exportations de charbon augmentent et Eskom, la compagnie d’électricité en consomme de plus en plus pour faire face à la demande d’énergie. source Cosatu Daily News

Retrouvez cette brève sur la Toile : http://renapas.rezo.net/spip.php?breve429

Retour à la page d'accueil du site RENAPAS
retour à la brève

© RENAPAS