Un rapport accablant pour le gouvernement du Zimbabwe

Le rapport de Human Rights Watch, publié après deux mois d’enquêtes dans le pays, montre clairement la responsabilité des autorités. Toute personne qui ose critiquer la politique sociale ou économique du pays est victime de répression. Les syndicalistes et les militants des organisations de défense des droits de la personne sont les cibles privilégiées de la police qui n’hésite pas à user de la force brutale pour disperser les réunions et les manifestations. Les mauvais traitements et la torture sont des pratiques courantes dans les locaux de la police où sont détenus les militants. Human Rights Watch accuse le gouvernement de ne prendre aucune action pour mettre fin à ces pratiques. Le Ministre de l’information a rejeté ce rapport en l’accusant de faire partie de la campagne de dénigrement du gouvernement du Zimbabwe. Source Cosatu

Retrouvez cette brève sur la Toile : http://renapas.rezo.net/spip.php?breve314

Retour à la page d'accueil du site RENAPAS
retour à la brève

© RENAPAS