Fermeture de l’Université de la province du Nord Ouest

Les protestations étudiantes ont viré au saccage des bâtiments à l’université de Mafikeng dans la province du Nord Ouest. Une réunion du Conseil des représentants des étudiants a été interrompu par des étudiants contestataires, des gardes d’une entreprise privée de sécurité ont utilisé des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes pour disperser la foule ce qui a entrainé une riposte des étudiants qui ont lancé des cailloux et brûler un véhicule. La situation a dégénéré et l’administration a fermé l’université et renvoyé les étudiants chez eux pour une durée indéterminée. La Commission des droits humains a fermement condamné les actes de violence commis à l’université de Pretoria et de l’Etat libre. Elle a recommandé à tous les acteurs de la vie universitaire de relever « le défi des divisions raciales qui persistent dans les institutions et dans la société en général ».

Retrouvez cette brève sur la Toile : http://renapas.rezo.net/spip.php?breve1858

Retour à la page d'accueil du site RENAPAS
retour à la brève

© RENAPAS