Prasa perdu dans les aiguillages de la corruption

La compagnie de chemins de fer sud-africaine a bien du mal a digéré les scandales qui s’accumulent et les usagers en ont assez de s’entasser dans des trains qui n’arrivent pas à l’heure. ’Ngena Naye, Phuma Naye’ (pousser pour monter, pousser pour descendre du train) alors que malversations, corruption et autres méfaits sont monnaie courante chez les administrateurs de ce service qui devrait être au service des usagers. Le Cosatu dénonce ces pratiques et demande que Prasa prenne les mesures pour améliorer un service indispensable aux travailleurs et à l’économie du pays et que les coupables soient punis. « Personne n’est intouchable quand il s’agit de rendre des comptes sur l’utilisation de l’argent public ».

Retrouvez cette brève sur la Toile : http://renapas.rezo.net/spip.php?breve1760

Retour à la page d'accueil du site RENAPAS
retour à la brève

© RENAPAS