L’horreur policière à Johannesburg

Il s ‘appelait Mido Macia, il avait 27 ans, il était mozambicain, il vivait en Afrique du Sud depuis 17 ans et gagnait sa vie comme chauffeur de taxi. Son crime : ne pas avoir obtempérer quand des policiers lui ont demandé de bouger son véhicule qui gênait la circulation. Sa condamnation : être traîné sur plusieurs centaines de mètres attaché à un véhicule de la police jusqu’à ce que mort s’ensuive. L’Afrique du Sud est à nouveau sous le choc, mais cette fois ce sont ceux chargés de faire respecter la loi qui ont commis un acte d’une barbarie inouïe que l’on croyait appartenir au passé. Mido Macia est mort de ses atroces blessures dans une cellule d’un commissariat de police. Huit policiers ont été arrêtés, des voitures de police ont été caillassées, la Ministère de l’intérieur a pris en charge la famille du défunt et l’organisation du rapatriement de son corps dans son pays d’origine. Quand l’indignation nécessaire fera-t-elle place à des mesures efficaces pour former les futurs policiers ?

Retrouvez cette brève sur la Toile : http://renapas.rezo.net/spip.php?breve1413

Retour à la page d'accueil du site RENAPAS
retour à la brève

© RENAPAS