L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter


Sites partenaires



Actualités sociales
sur l'Afrique australe

Cyril Ramaphosa et les 12 travaux d’Hercule

Dans son discours à la nation, Cyril Ramaphosa a établi une liste des tâches prioritaires de son nouveau mandat. Comme Hercule, le nouveau président devra s’attaquer à douze tâches gigantesques étant donné l’état dans lequel se trouve le pays. Hercule était un demi-dieu, Cyril Ramaphosa est un simple mortel.

>>>

Thalès, Chirac, Sarkozy et la tour Eiffel

Un Tribunal populaire pour les crimes économiques s’est tenu du 3 au 7 février à Johannesburg à l’initiative d’organisations de la société civile pour montrer le lien entre la corruption au temps de l’apartheid, la violation de l’embargo sur les ventes d’armes, le scandale de la vente d’armes à l’Afrique du Sud en 1999 et l’actuel « capture de l’Etat ».

>>>

Zexit ou comment gérer la sortie d’un président

Comme dans tout bon scénario de thriller, le mystère qui entoure le départ de Jacob Zuma, avec son lot de fausses nouvelles, de vraies annonces, de portes qui claquent et de silences, met le pays tout entier sur des charbons ardents. Mais quand va-t-il partir ?

>>>

Afrique du Sud : crise de l’eau, crise de gestion, crise politique

L’Afrique du Sud est un pays pauvre en eau et la multiplication et l’étendue des périodes de sécheresse a un effet dévastateur sur le pays. La région du Cap est la plus sinistrée, mais c’est tout le pays qui doit sérieusement réfléchir à préserver et à gérer cette richesse naturelle rare. L’eau est devenu un enjeu politique.

>>>

Corruption : le filet se resserre autour de la famille Gupta & C°

Le gel des avoirs de la compagnie internationale de consulting McKinsey et de la compagnie sud-africaine Trillian semble être le signe d’un grand nettoyage contre la corruption, la fraude, le blanchiment d’argent sale et autres malversations qui ont discrédité l’Afrique du Sud et mis à mal son économie. Un redressement moral et économique à son début ?

>>>

Femme, noire et pauvre : une proie facile pour les violeurs

L’Afrique du Sud est connue pour le nombre élevé de viols, un fléau qui comme les violences touchent toutes les catégories de population, mais ce que vivent les femmes noires et pauvres des bidonvilles est un enfer quotidien. GroundUp, un site d’information, rend compte de l’épreuve vécue par Aneni, une femme réfugiée, originaire du Zimbabwe.

>>>

L’ANC a un nouveau président, l’Afrique du Sud attend le changemet

Dès l’annonce de la victoire de Cyril Ramaphosa à la tête de l’ANC, de nombreux commentateurs n’ont pas hésité a parlé de « calice empoisonné » ou « d’équilibre sur une corde raide » pour exprimer la dureté de la tâche qui attend celui qui succède à Jacob Zuma à la tête d’un parti largement discrédité dans l’opinion publique sud-africaine.

>>>

Retour sur l’histoire de l’ANC,mouvement de libération et parti au pouvoir

Jacob Zuma avait déclaré dans un moment d’euphorie que l’ANC resterait au pouvoir « jusqu’à ce que Jésus revienne sur terre ». L’outrance du propos est largement démentie par l’histoire du mouvement de libération et par les turbulences de son histoire avant et après son accession au pouvoir.

>>>

Cyril Ramaphosa à la tête de l’ANC et après ?

Un ouf de soulagement a accueilli l’élection de Cyril Ramaphosa, mais pas un délire d’enthousiasme, chaque camp dansant et chantant sur des airs différents. La moitié du Comité National exécutif, les Top Six, sont liés à la famille Gupta. L’unité du parti et la lutte contre la corruption vont être des tâches difficiles pour le nouveau patron de l’ANC.

>>>

Sale temps pour Jacob Zuma à trois jours de la Conférence nationale de l’ANC

La semaine a très mal commencé pour Jacob Zuma alors que la Conférence nationale de l’ANC est convoquée le 16 décembre. La justice lui ordonne de se plier aux recommandations du rapport de la médiatrice Thuli Madonsela, State Capture, de réunir une commission d’enquête dans les 30 jours et à payer tous les frais de justice.

>>>

Tous les articles >>>

Les brèves

Descente de police chez les Guptas

L’unité spéciale de la police, The Hawks (Les faucons), a fondu sur la résidence de la famille Gupta au petit matin du 14 février, jour de la Saint Valentin qui a mal tourné aussi pour le Président Jacob Zuma. Selon une déclaration de la police huit personnes ont été arrêtées pour fraude, blanchiment d’argent et autres malversations , cinq autres personnes sont recherchées dont deux d’origine indienne et une d’origine chinoise, soupçonnées de se trouver à l’étranger. Toutes ces personnes sont impliquées dans le scandale de la laiterie de Vrede. Cette laiterie modèle, qui devait bénéficier à des petits éleveurs de la province de l’Etat libre, était en fait un leurre pour attirer de l’argent public et le détourner vers la famille Gupta. La literie n’a produit ni beurre, ni crème, mais beaucoup d’argent pour payer le somptueux mariage d’une fille Gupta. D’autres arrestations pourraient suivre dont celui du fils Zuma, Duduzane Zuma, et aussi celles de ministres du président déchu.


Jacob Zuma : je n’ai rien fait de mal

Au cours d’un entretien à la SABC, Jacob Zuma rejette la décision de son parti qui lui demande de démissionner parce qu’il n ‘a « rien fait de mal ». La motion de défiance sera donc mise en discussion au Parlement jeudi. Elle a toutes les chances d’être votée à la majorité, l’Anc ayant pris soin de réunir ses élu.es. Une fois la motion votée, Jacob Zuma n’est plus président et Cyril Ramaphosa le remplace à la tête de l’Etat. L’Anc veut éviter la dissolution de l’assemblée et la convocation d’élections anticipées qui pourraient lui être fatales. Une descente de police sur la résidence de la famille Gupta marque le début du grand nettoyage. Des arrestations ont eu lieu mais l’identité des personnes arrêtées n’a pas été révélée pour le moment.


Jacob Zuma : le ton monte pour un départ sans tractations secrètes

La déclaration de Cyril Ramaphosa annonçant que la question du départ de Jacob Zuma serait résolue dans « les prochains jours » et que les tractations progressent, n’ont pas convaincu les partis d’opposition, ni l’organisation Save South Africa. Ils veulent une résolution rapide pour sortir de l’impasse et rejettent toutes négociations qui aboutiraient à une retraite dorée pour le Président Zuma. « Il n’est pas au-dessus des lois", martèle Maimane, le chef de l’Alliance démocratique, qui prédit que Zuma finira ses jours en prison. Save South Africa a exprimé « sa profonde inquiétude devant les secrets qui entourent les négociations pour le départ de Jacob Zuma… Faire partir Zuma par une porte dérobée, avec des compromis n’est pas seulement mauvais pour Cyril Ramaphosa, c’est mauvais pour l’Afrique du Sud ». Le parti des Combattants de la liberté économique pour sa part, menace d’appeler à une grève générale si la « transition » traine trop.


Jacob Zuma : départ imminent ?

Le report du discours à la nation, Sona, symbolise la gravité de la situation politique en Afrique du Sud. Demandé par l’opposition, La Présidente de l’Assemblée a finalement annoncé son report « d’une semaine, pas plus ». La direction de l’ANC réunie lundi avait demandé à Jacob Zuma de démissionner, mais celui-ci a refusé en déclarant « je n’ai rien fait de mal ». Une réunion est à nouveau prévue pour mercredi et si Zuma accepte de démissionner, Cyril Ramaphosa pourrait alors faire ce fameux discours à la nation, un moment crucial dans la vie politique sud-africaine, qui annonce les grandes lignes politiques du gouvernement pour l’année à venir. Le report de ce discours donne un peu de temps à la direction de l’ANC pour trancher définitivement le sort de Jacob Zuma ou dit en termes plus feutrés « de gérer la transition entre le 5éme et la 6éme administration gouvernementale ».




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP