L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter


Sites partenaires



Actualités sociales
sur l'Afrique australe

Mais qui est donc la nouvelle classe moyenne noire sud-africaine ?

Après les élections du 3 août, il n’est pas trop tard pour lire The New Black Middle Class in South Africa, le passionnant ouvrage du sociologue Roger Southall, qui aborde un sujet peu étudié : la nouvelle classe moyenne noire sud-africaine, de ses origines à la place de plus en plus importante qu’elle occupe dans l’Afrique du Sud aujourd’hui.

>>>

Massacre de Marikana, un tournant dans l’histoire sud-africaine

Les massacres jalonnent l’histoire de l’Afrique du Sud. Associés au colonialisme ou au régime d’apartheid, on aurait pu espérer qu’après les élections de 1994 et l’avènement d’une Afrique du Sud démocratique, on ne verrait plus ces photos choquantes de corps ensanglantés devant des policiers ou soldats l’arme à la main.

>>>

Quand les femmes marchaient sur Pretoria

Elles étaient noires, blanches, métisses, indiennes, elles étaient 20 000 rassemblées en silence devant les bâtiments du gouvernement à Pretoria ce 9 août 1956 pour protester contre les lois injustes de l’apartheid. Le 6 août 2016, elles étaient quatre femmes noires, silencieuses brandissant des pancartes devant le Président Zuma pour lui rappeler qu’une femme sur trois est victime de violence.

>>>

Elections municipales sud-africaines : l’Anc en perte de vitesse, l’opposition renforcée

Les sondages se sont trouvés confirmés au fur et à mesure du dépouillement des bulletins de vote : l’Anc perd du terrain, l’Alliance démocratique, DA, progresse et le parti des salopettes rouges de Julius Malema, les Combattants de la liberté économique, EFF devient incontournable dans le paysage politique.

>>>

Elections locales sud africaines

Point de rupture entre l’ANC et son électorat ou au contraire stabilisation et maintien de son audience, malgré les revers politiques ? Le scrutin, unanimement qualifié de « free & fair » apportera, surement, des réponses. Il est vécu par l’élite sud africaine, comme un sondage à grandeur réelle.

>>>

A deux jours des élections municipales en Afrique du Sud

L’Anc a pour la première fois depuis 1994 à faire face à une opposition bien décidée à lui ravir la direction de plusieurs grandes métropoles. Une sélection d’articles à deux jours d’un scrutin qui pourrait bouger les rapports de force politiques dans le pays.

>>>

Afrique du Sud

Sous la direction de Raphael Porteilla, Judith Hayem, Marianne Séverin et Pierre-Paul Dika Editions l’Harmattan 27 euros

>>>

Élections municipales en Afrique du Sud : un test pour l’Anc

Les Sud-africains voteront le 3 août prochain pour choisir leurs élus municipaux. L’enjeu est sérieux pour le parti au pouvoir, l’Anc, qui pourra mesurer l’impact des scandales qui ont sérieusement écorné son image de libérateur, et pour les partis d’opposition qui espèrent bien tirer profit des erreurs du parti au pouvoir.

>>>

Pasteur Evan Mawarire

Sa silhouette est devenue célèbre dans une partie de la planète, le cou entouré d’un drapeau du Zimbabwe, le site du #The Flag renvoie à l’envi vidéos et interventions du Pasteur Evan Mawarire, qui représente aujourd’hui l’espoir de nombreux Zimbabwéens de tourner le dos à Robert Mugabe.

>>>

Mandela Day : ces temps extraordinaires exigent des dirigeants extraordinaires

Dans un article paru ce 18 juillet dans Daily Maverick, Ranjeni Munusamy, après avoir rappelé les événements sanglants qui ont bouleversé le monde ces derniers jours : l’attaque terroriste à Nice, le coup d’état manqué en Turquie, les meurtres de policiers aux Etats-Unis et le bouleversement politique du Brexit dont on mesure encore mal l’impact, déplore le manque de dirigeants capables et audacieux pour redonner espoir à un monde chaotique. Le monde devrait revenir aux valeurs qu’incarnait Nelson Mandela, véritable leader du peuple sud–africain.

>>>

Tous les articles >>>

Les brèves

Lesotho : la pire sécheresse depuis 35 ans

Le petit pays montagneux du Lesotho, le château d’eau de l’Afrique australe, est à sec, les hommes et le bétail meurent de soif en contemplant les eaux du barrage de Kotse construit dans les années 1990 pour alimenter l’Afrique du Sud. Des champs et des villages ont été inondés contre la promesse de construction de routes et autres infrastructures. Mais pour la population pauvre de petits paysans du Lesotho c’est la catastrophe, l’accès à l’eau qui dévale de la montagne leur a été confisqué. Le niveau des eaux du barrage de Kotse est suffisant pour alimenter les grandes métropoles sud-africaines, mais le Programme alimentaire mondial doit intervenir pour éviter la catastrophe humanitaire au Lesotho dont les récoltes de maïs cette année seront de 25000 tonnes au lieu des 78000 tonnes annuelles.


Eskom et le syndicat NUM évitent la grève

La société nationale d’électricité a évité une grève aux lourdes conséquences en signant un accord salarial pour deux ans (Juillet 2016 -2018) avec le principal syndicat NUM. Selon l’accord les salaires sont augmentés de 8,5% pour tous et de 10% pour les plus bas salaires ; l’allocation logement est augmenté de 10%, au bout de deux ans, l’allocation actuelle de 2600 rands passera à 3000 rands par mois ; le congé maternité passe à 5 mois à plein salirai ; l’allocation décès sera de 20 000 rands pour les époux et 15000 rands pour les enfants de moins de 21 ans. La direction d’Eskom a admis que les salaires dignes du temps de l’apartheid seront éliminés selon un calendrier spécifique.

Voir en ligne : cosatu Today


Après la débâcle, un sursaut de lucidité du Cosatu

Dans un communiqué analysant le résultats des élections, le Cosatu fait un bilan lucide et pointe les erreurs de l’Anc, son allié et parti au pouvoir. A la lecture des résultats déprimants, le Cosatu déclare « …il serait malhonnête de prétendre qu’il n’y avait pas de signes visibles du déclin de notre mouvement. L’intérêt mesquin porté sur les luttes de factions, les scandales de la corruption et l’éloignement grandissant d’avec la population ont peu à peu érodé son moral et affaibli sa capacité politique et celle de sa direction. Son prestige déclinant a sapé et compromis sans aucun doute le rôle de l’Anc en tant que leader historique de notre société ». Le Cosatu appelle à l’union de tous les travailleurs et la nécessité « d’adopter une nouvelle approche politique pour empêcher le déraillement permanent de notre révolution ».

Voir en ligne : cosatu Today


Afrique du Sud : élections municipales 2016 en chiffres

26,3 millions d’électeurs sont inscrits sur les listes électorales et 22 612 bureaux de vote sont ouverts pour les accueillir. 153000 urnes recueilleront les bulletins de vote Les électeurs auront le choix entre 200 partis politiques, 855 candidats indépendants et 61000 candidats conseillers municipaux. La province du Cap occidental bat le record en offrant le choix de 77 partis. Pour que tous les candidats trouvent leur place sur le bulletin de vote ce dernier sera au format A3 740 000 électeurs malades ou incapables de se déplacer ont pu exprimer leur vote dès lundi Des chiffres record pour des élections qui pourraient marquer un tournant dans la vie politique sud-africaine. L’Anc, le parti au pouvoir depuis 1994, pourrait voir une partie de son électorat choisir un autre parti et son score passer en dessous des 60%. Pour éviter toute perturbation du déroulement du scrutin, 50 480 policiers seront présents devant les bureaux de vote et 45224 patrouilleront en voiture dans les rues pendant toute la durée du scrutin. Ce 3 août, au cœur de l’hiver austral, devrait être froid et pluvieux




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP