L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter


Sites partenaires



Actualités sociales
sur l'Afrique australe

Les femmes de Marikana ne discutent plus avec Lonmin

Sikhale Sonke, une organisation de femmes, formée après le massacre des mineurs grévistes le 16 aout 2012 à Marikana, accusent la compagnie minière Lonmin de ne pas remplir ses obligations du Plan social du travail et d’être de mauvaise foi.

>>>

Sida : la lutte continue en Afrique du Sud

A la veille de la journée mondiale de lutte contre le sida, Treatment Action Campaign appelle à une veillée le 30 novembre et une manifestation le 1er décembre. Des progrès considérables ont été faits, mais le but est d’éradiquer la maladie.

>>>

Jacob Zuma, la fin de la fin ?

Le Conseil national exécutif (NEC) de l’Anc a du être prolongé pour épuiser l’ordre du jour, mais la question qui doit être tranchée est bel et bien le départ ou non de Jacob Zuma. Seul le NEC a le pouvoir de destituer le président et pour la première fois, une motion a été déposée en ce sens par un de ses membres, le ministre du Tourisme Derek Hanekom.

>>>

Le vent a tourné, l’Afrique du Sud n’a pas plus besoin d’énergie nucléaire avant 2037

Le vent a tourné dans le bon sens, ou plutôt le bon sens l’a emporté sur le plan extravagant de construire au moins sept à huit centrales nucléaires, dans la hâte, sans concertation et sans un sous dans les caisses de l’état pour payer les travaux. L’annonce faite par la ministre de l’énergie est un soulagement, mais la vigilance citoyenne reste nécessaire.

>>>

L’école gratuite : un enjeu majeur pour l’Afrique du Sud

On a beaucoup parlé ces derniers temps de l’université gratuite avec la campagne #Feesmust fall, mais c’est peut-être mettre la charrue avant les bœufs, si l’école primaire et secondaire restent inaccessibles pour la majorité des enfants des familles noires pauvres.

>>>

Le PDG d’Eskom, Brian Molefe, démissionne de son poste

Brian Molefe a annoncé par une lettre sa décision de quitter son poste à la tête d’Eskom, compagnie nationale d’électricité. Cité dans le rapport de la médiatrice de la République, Thuli Madonsela, qui met en cause, outre le Président Zuma, de nombreux hommes politiques et responsables d’entreprises publiques, sa démission annonce-t-elle la chute d’autres têtes ?

>>>

Ajay Gupta, le chausseur qui chaussait trop grand

C’est l’histoire d’un self–made man, un migrant indien qui débarque à Johannesburg en 1993 et ouvre un magasin de chaussures. La capitale économique de l’Afrique du Sud en a vu des migrants venus des quatre coins du monde et qui ont fait fortune : les Rhodes, les Rupert, les De Beers…

>>>

Sauvez l’Afrique du Sud !

Chaque jour amène son lot de révélations de plus en plus folles sur la situation politique en Afrique du Sud. Un vent mauvais souffle sur le parti au pouvoir depuis la gifle des dernières élections. La mise en accusation pour fraude du Ministre des Finances, Pravin Gordhan a coupé le pays en deux.

>>>

Jacob Zuma ou le crépuscule d’un président

La colère des étudiants, l’exaspération des syndicats, l’incompréhension des grandes figures de la lutte de libération devant un chef d’état qui anéantit leur idéal de lutte et fuit ses responsabilités font monter la pression pour mettre un terme à la présidence de Jacob Zuma, d’une manière ou d’une autre. Mais il n’est pas simple de faire sortir l’éléphant du magasin des rêves brisés.

>>>

Se souvenir du passé

Le 24 septembre est National Heritage Day en Afrique du Sud, une journée où les citoyens sont appelés à se souvenir du passé. A cette occasion Khulumani Support Group a fait la déclaration suivante

>>>

Tous les articles >>>

Les brèves

Citroën quitte l’Afrique du Sud

Le marasme économique oblige PSA Peugeot Citroën à arrêter la vente des modèles Citroën pour se consacrer à la vente des nouveaux modèles Peugeot. Citroën est revenu sur le marché automobile sud-africain en 2001. En 2016, le constructeur français a vendu seulement 440 véhicules Citroën, alors que 45000 véhicules Peugeot circulent sur les routes sud-africaines. Toutefois, il ne s’agit que d’un au-revoir du à un ralentissement drastique des ventes, mais Citroën espère bien revenir sur le marché sud-africain avec de nouveaux modèles.


Riah Phiyega reconnue inapte à son poste de cheffe de la police

Riah Phiyega était cheffe de la police au moment de la tragédie de Marikana le 16 août 2012, quand la police a tiré sur les mineurs en grève faisant 34 morts et plus de 70 blessés graves. La commission qui a enquêté sur sa conduite au cours du massacre a reconnu qu’elle avait menti devant la Commission Farlam chargée de faire la lumière sur le déroulement des évènements à la mine de Marikana. Elle avait qualifié l’action de la police de « stratégie tactique » alors que les policiers avaient traqué et tiré sur des mineurs qui s’étaient réfugiés derrière des rochers pour éviter les balles d’un premier assaut de la police. Deux précédents chefs de la police ont été limogés. Jackie Selebi en 2009 pour avoir eu des liens avec un caïd de la drogue, Glenn Agliotti, et Bheki Cele en mai 2012 pour malversation dans la rénovation du quartier général de la police. On ne sait pas encore qui succédera à Riah Phyega.


Le Cosatu choisit Cyril Ramaphosa pour succéder à Jacob Zuma

A l’issue de la réunion de sa direction, le Cosatu a choisi de faire campagne pour que Cyril Ramaphosa, l’actuel vice-président, succède à Jacob Zuma à la tâte de l’Anc en décembre 2017, et si l’Anc remporte les élections de 2019, devienne le président du pays. Cette décision est justifiée par « le désir de voir l’ANC uni et prêt à diriger la seconde phase de notre transition ». Le Cosatu fait le constat de voir « l’Anc affaibli et divisé avec une Alliance qui ne fonctionne pas, faillir à sa mission ». Le constat de la situation économique et politique du pays est sévère et le choix de Cyril Ramaphosa s’appuie sur le passé de militant syndical de ce dernier à la tête du syndicat des mineurs et « sa capacité de sortir l’Anc de l’actuelle impasse politique » dans laquelle est plongé le pays. Aucune référence n’est faite à la fortune de Cyril Ramaphosa ou à sa responsabilité présumée dans le massacre de Marikana. Le Cosatu précise dans sa déclaration qu’il s’inclinera si un autre choix est fait par l’ANC.

Voir en ligne : cosatu Today


Jacob Zuma et les vétérans de l’ANC : une rencontre pour sauver le parti ?

Une rencontre a eu lieu lundi 21 novembre 2016 entre Jacob Zuma, la direction de l’Anc et des vétérans de la lutte de la lutte de libération qui avaient exprimé leur profond mécontentement sur la conduite des affaires du pays, la multiplication des scandales et la corruption. A l’issue de cette réunion, Wally Serote, poète et écrivain, et Gwede Manstashe, le secrétaire général de l’Anc ont annoncé qu’une seconde réunion aurait lieu avant la réunion du Comité national exécutif (NEC) prévue ce week-end. Personne n’a demandé la démission du Président Zuma, mais l’idée d’une conférence consultative avant la conférence nationale de décembre 2017 a resurgi. Rien n’a filtré des questions abordées au cours des quatre heures qu’a duré la rencontre. Zuma avait reproché publiquement aux vétérans de faire des critiques en dehors des instances du parti et surtout ne plus participer à la vie du parti. Denis Godberg, Ahmed Kathrada, Andrew Mhlangeni, les co-accusés de Nelson Mandela au procès de Rivonia, étaient présents à cette rencontre.




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP