L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter


Sites partenaires



Actualités sociales
sur l'Afrique australe

Crise du platine, après le massacre de Marikana

Le platine n’est plus rentable pour cause de voitures électriques. Le moteur diesel, tant vanté il n’y pas si longtemps par les mêmes constructeurs automobiles, est voué aux gémonies. Ruée donc sur le cobalt, le nickel, le lithium et autres métaux rares. Que faire des mineurs des mines de platine ? On les licencie. Lonmin a prévu 13400 licenciements dans ses mines de Rustenberg d’ici deux ans.

>>>

#TotalShutdown : Femmes d’Afrique du Sud en colère

En ce mois d’août 2018, pas de roses pour célébrer la marche des femmes du 9 août 1956, mais les épines de la colère, des pancartes brandies par des milliers de femmes pour déchirer l’hypocrisie et dire qu’elles s’en fichent d’être aimées, mais qu’elles ne veulent plus être battues, tués, violées par les hommes de leur entourage.

>>>

Les Indiens ne savent pas voler ou les crimes impunis de l’apartheid

Ahmed Timol, membre du Congrès national africain et du Parti communiste sud-africain, est mort le 27 octobre 1971 en se jetant du 10 ème étage du commissariat de John Vorster Square, où il avait été détenu et torturé pendant plusieurs jours. Sa famille n’avait jamais admis la thèse du suicide. Aujourd’hui, un ancien policier va comparaître devant la justice pour meurtre.

>>>

Des élections sans opposition au roi Mswati III

Le Swaziland est le dernier pays africain à être une monarchie absolue. Tout dépend du roi, tout appartient au roi, tout est décidé par le roi. Toute opposition à l’autorité royale est sévèrement réprimée.

>>>

Paris a oublié Nelson Mandela

Nelson Mandela aurait eu cent ans ce 18 juillet 2018. Son pays, ce fameux pays arc-en-ciel, s’apprête a commémoré dignement le héros national et à Londres et Amsterdam, pays où les mouvements anti apartheid étaient particulièrement forts, deux expositions vont retracer sa vie et la lutte de son peuple contre l’infamie. A Paris, rien. Un oubli sans doute…

>>>

Bo-Kaap, quartier historique du Cap, menacé par la frénésie immobilière

Les maisons colorées du quartier de BoKaap font partie de la ville du Cap, comme la Montagne de la Table qui la surplombe. Les habitants sont aujourd’hui menacés de perdre leurs maisons par la spéculation immobilière qui voudrait en faire un quartier de luxe. Ce n’est pas du tout au goût des habitants qui veulent garder leurs maisons et leur mode de vie.

>>>

La question de la terre en Afrique du Sud

La question de la terre est un sujet ultrasensible qui n’a jamais vraiment été affrontée depuis 1994. Elle est aujourd’hui au cœur des débats et un enjeu pour l’avenir de l’ANC. Les surenchères verbales, les peurs infondées sont des pistes mauvaises à éviter pour trouver les solutions à un problème aux multiples facettes.

>>>

Zimbabwe, des élections pour que rien ne change ou si peu

Le Zimbabwe va voter après avoir connu en novembre 2017, « un coup d’état » qui a forcé Robert Mugabe a quitté le pouvoir qu’il détenait depuis 1980. Le tombeur de Mugabe, Emmerson Mnangagwa, surnommé le Crocodile, ancien vétéran de la lutte de libération dont la légende veut qu’il ne faisait pas de prisonnier, avait promis des élections. Elles auront lieu le 30 juillet prochain.

>>>

Soweto : 16 juin 1976, la révolte de la jeunesse

Symbole de la lutte du peuple sud-africain contre le système d’apartheid, la photo de Sam Nzima, a fait le tour du monde. Hector Pieterson, porté par son ami Mbuyisa Makhubo, alors que sa sœur Antoinette Pieterson se tord de douleur, est devenu le héros de la jeunesse révoltée contre l’injustice. Mais que savons-nous du photographe ?

>>>

Ramaphoria ou les cent jours du Président Ramaphosa

Après la descente aux enfers pendant la mandature de Jacob Zuma, l’Afrique du Sud retrouve quelques couleurs avec la nouvelle équipe du Président Ramaphosa. Mais l’euphorie va-t-elle suffire à remettre l’économie sur les bons rails pour réduire le gouffre des inégalités qui dévaste la société sud-africaine ? à ressouder un parti déchiré par les factions ? à redonner confiance aux électeurs ?

>>>

Tous les articles >>>

Les brèves

Déjà 58 morts dans les mines sud-africaines pour 2018

Les chiffres sont confirmés par les autorités et comptabilisent 7 morts de plus qu’à la même période en 2017. Pour le secrétariat d’état aux mines, la situation est consternante en dépit des efforts accomplis parce que ce sont toujours les mêmes causes à l’origine des accidents mortels dans les mines. « Ce qui nous inquiète c’est qu’encore une fois ce sont les secousses sismiques, les chutes de rochers, les incendies qui sont les causes principales de ces accidents mortels. Nous sommes aussi très préoccupés par le nombre de femmes affectées par ces accidents et le nombre accru des problèmes de santé ». Pour le Conseil des mines (patronat) ces accidents exigent une attention particulière sur les contrôles techniques pour éviter ces accidents en particulier dans les mines à grande profondeur.


Albertina a disparu ! C’est la faute à Mandela !

Nelson Mandela n’est pas le seul héros sud-africain naît en 1918. Il était prévu aussi de célébrer la naissance d’Albertina Sisulu, une héroïne de la lutte contre le régime d’apartheid. Mais pas de chance, Albertina a disparu dans l’ombre de l’icône nationale ! A l’Université Walter Sisulu, Yvonne Mokgora, juge de la Cour constitutionnelle, à la retraite, chargée de faire l’éloge d’Albertina a eu la surprise de voir l’auditorium décoré avec des portraits de Nelson Mandela et de Walter Sisulu, compagnon de Mandela et époux d’Albertina, mais aucun d’Albertina, aucune bannière évoquant la vie d’Albertina. Militante, épouse, mère de cinq enfants, Albertina a été emprisonnée, harcelée par la police, mais n’a jamais cessé de se battre contre l’injustice et pour les droits des femmes. Elle a été une des dirigeantes du mouvement de masse en 1985, députée pour l’Anc dès 1994. Pour Yvonne Mokgara, le constat est amère « Je suis désolée de le dire, je ne veux en aucun cas manquer de respect, mais aujourd’hui on devait honorer uMama Albertina Sisulu et je suis navrée de ne voir aucun portrait d’elle dans cette salle ». Pour une étudiante qui assisté à la cérémonie, c’est à ce genre de « petites choses comme cela que l’on voit que le patriarcat a encore de beaux jours devant lui dans ce pays ». Albertina Sisulu aurait eu cent ans le 21 octobre prochain.


Afrique du Sud : pour l’énergie nucléaire, nous verrons plus tard

En marge du sommet des BRICS, Cyril Ramaphosa a clairement dit à Vladimir Poutine que l’Afrique du Sud n’avait pas les moyens de signer le contrat concocté par son prédécesseur et Rosatom. Sans rejeter l’offre, le président sud-africain a mis en avant les contraintes budgétaires de son pays et la recherche d’investissements dans d’autres domaines industriels. Selon la porte parole du président sud-africain et le trésorier de l’ANC, Paul Mashatile, la volonté d’un mix énergétique, incluant l’énergie nucléaire pour l’Afrique du Sud est toujours à l’ordre du jour, mais il n’ y a pas lieu de se précipiter : « une fois que nous y verrons plus clair et que nous saurons ce qui est abordable pour nos finances, nous sommes ouverts à la discussion , y compris avec la Russie… mais pas de Big Bang … 10 000MW, c’est au-dessus de nos moyens ». Par ailleurs, Rosatom vient de signer un contrat avec Necsa (l’agence nucléaire sud-africaine) pour la médecine nucléaire et la maitrise de la technologie nucléaire. L’Afrique du Sud est le seul pays du continent à disposer d’une centrale nucléaire d’une capacité de 1900MW. La Russie n’a pas dit son dernier et entend bien être le fournisseur de centrales nucléaires pour toute l’Afrique.


Andrew Mhlangeni distingué par la ville de Londres

Andrew Mhlangeni, un des accusés du procès de Rivonia, a été décoré par la ville de Londres et a reçu la distinction Freedom of the City. Agé de 93 ans, il a passé 26 ans et quatre mois en prison et il est l’un des survivants des accusés de Rivonia avec Denis Goldberg. Tous deux apparaissent dans le documentaire L’Etat contre Mandela, que nous pourrons voir à l’automne sur nos écrans. Toujours souriant, Andrew Mhlangeni a remercié Londres d’avoir accueilli Oliver Tambo pendant ses trente ans d’exil, mais n’a pas dit un mot de ses années de prison. Il a aussi inauguré l’exposition au South Bank Centre : Nelson Mandela Centenary Exhibition. La France fait profil bas et n’a rien prévu pour honorer ces héros de la lutte contre l’apartheid, mais elle se fait remarquer en étant aux cotés de Jacob Zuma dans le procès pour corruption de la vente d’armes de 1999. Thalès est l’accusé n°2.




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP