L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter


Sites partenaires



Actualités sociales
sur l'Afrique australe

Jacob Zuma et les services secrets sud-africains : un rapport explosif

Un rapport d’une centaine de pages, rendu public, apporte les preuves que les services de sécurité de l’Etat étaient d’abord au service du Président Zuma et de son entourage, en violation de la Constitution. Des têtes vont tomber et beaucoup aimerait voir Jacob Zuma répondre de ses actes devant la justice. Mais avant les élections du mois de mai prochain, est-ce envisageable ?

>>>

L’Anc n’oublie pas les femmes pour les prochaines élections, et après ?

Les élections générales en Afrique du Sud auront lieu le 8 mai 2019. L’Anc promet de faire plus pour lutter contre les violences faites aux femmes, un fléau national. En septembre 2018, on dénombrait pour la période d’avril 2017 à avril 2018, un total de 40 035 viols déclarés et 6789 agressions sexuelles.

>>>

L’ ultra droite mondialisée aime l’Afrique du Sud

L’Afrique du Sud avec son histoire tourmentée est terre fertile où (re) planter les graines de la supériorité de la race blanche. La corruption qui gangrène le gouvernement sud-africain ne fait qu’apporter de l’eau au moulin de ceux qui rêvent de revanche sur une démocratie nouvelle et encore vacillante et de reconquête sur les vieilles démocraties qui ont failli à toutes leurs promesses.

>>>

Eskom, le géant électrique sud-africain, broie du noir

A peine, le discours à la nation du Président Ramaphosa, avait-il tenté de redonner confiance à ses concitoyens en tournant la page des neuf années perdues sous l’amoncellement des scandales, de la corruption, du pillage des ressources de l’Etat, que le géant Eskom procède à des délestages, pris au piège de ses dettes colossales et d’une gestion catastrophique. Retour sur un désastre annoncé.

>>>

Commission Vérité et Réconciliation : un travail inachevé

La Commission Vérité et Réconciliation (TRC) avait demandé que plus de trois cent cas graves soient portés devant la justice, mais le parquet sud-africain vient de reconnaître qu’il n’a pas pu faire son travail à cause d’une ingérence politique. L’affaire Ahmed Timol relance la controverse.

>>>

Cafouillage diplomatique en Afrique du Sud

Cinq pays, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Suisse ont envoyé une lettre au Président Ramaphosa pour lui demander d’activer sa campagne contre la corruption et mettre les coupables en prison, s’il voulait obtenir des investissements pour la relance de l’économie de son pays.

>>>

2019 : année électorale, l’ANC à la reconquête de son électorat

Les élections générales sont annoncées pour le mois de mai 2019, mais la campagne électorale a commencé dès le 8 janvier, date anniversaire de la création de l’ANC en 1912. L’enjeu est gros pour un parti qui doit reconquérir une partie de son électorat désabusé en attente d’une vie meilleure et ressouder les rangs d’un parti divisé.

>>>

L’augmentation du prix des carburants a enflammé le Zimbabwe

Le départ de Robert Mugabe et l’élection d’Emerson Mnangagwa en noveMbre 2017 n’ont pas suffit à sortir le pays du désastre économique. Augmenter le prix des carburants pour en enrayer la pénurie a été une très mauvaise idée. Les Zimbabwéens sont à nouveau dans la rue pour crier leur désespoir.

>>>

Rhinos et ormeaux : le braconnage qui rapporte gros

On connait le triste sort des rhinocéros, abattus pour récupérer leur corne, dont on fait une poudre aux multiples vertus. Vendue sur le marché asiatique, elle rapporte gros à ceux qui dominent ce marché illégal. On connaît moins le braconnage des ormeaux, ces petits coquillages dont la chair, succulente, est objet de convoitise. Espèce rare et protégée, la pêche et la vente illégale de l’ormeau rapportent gros au crime organisé.

>>>

Retour sur 20 ans de lutte de Treatment Action Campaign contre le sida

La mort de Simon Nkoli, jeune homme gay et séropositif, en décembre 1998, avait provoqué un sursaut inouï de la part de la communauté gay du Cap, dévastée par l’épidémie du sida. La lutte pour avoir accès aux traitements a été une bataille contre les multinationales de la pharmacie et une bataille politique pour faire céder le gouvernement de Thabo Mbeki qui niait l’étendue du désastre.

>>>

Tous les articles >>>

Les brèves

Libération conditionnelle pour Ferdi Barnard, tueur de l’apartheid

Ferdi Bernard a été reconnu coupable du meurtre en 1989 de David Webster, un militant anti-apartheid. Ferdi Barnard était un tueur des services spéciaux de la police de l’apartheid qui traquaient les militants anti-apartheid « ennemis du régime ». La Commission Vérité et Réconciliation lui avait refusé l’amnistie et en Juin 1998 un tribunal l’avait condamné à la prison à perpétuité pour assassinat, tentative d’assassinat, possession illégale d’armes, etc. Il avait purgé 20 ans de sa peine. Le 1er mai 1889, David Webster, anthropologue de formation, étudiait les effets de la torture sur les détenus politiques. Il avait été abattu en plein jour devant la porte de sa maison. Sa compagne n’a pas fait obstruction à sa libération qui doit intervenir le 2avril prochain


Le meilleur restaurant du monde est sud-africain !

Wolfgat est un petit restaurant où vous pourrez manger pour environ 53 euros un menu qui sent bon la mer. A quelques kilomètres au nord de la ville du Cap, dans le village de Paternoster, le restaurant qui accueille pas plus de 20 convives à chaque service vient de remporter le très convoité World Restaurant Awards à Paris. Mais on est loin de la gastronomie à la française car le chef à une consigne : servir des mets simples avec des ingrédients fraîchement cueillis le long de la côte : algues, criste marines, épinards et ail sauvages, moules et berniques. Une approche minimale car « cela n’ aurait aucun sens de ramasser des herbes sauvages et puis de les transformer pour faire une sauce qui n’a rien à voir ». L’équipe qui entoure le chef est majoritairement féminin et s’est formée sur le tas.


Une vingtaine d’hommes pris au piège d’une mine abandonnée

La mine de charbon Gloria, propriété de la famille Gupta, ne fonctionne plus depuis des mois, et les mineurs n’ont jamais étaient payés. La mine abandonnée est régulièrement visitée par des voleurs de câble de cuivre. Privées de ventilation, les galeries se sont peu à peu emplies de gaz toxiques et une explosion a enseveli une vingtaine de ces hommes, six seraient déjà morts. Les secours sont freinés par la dangerosité du site et aussi par le manque d’argent. La mine devait être vendue mais le processus n’a pas abouti, il n’y a plus d’argent, ni pour payer les mineurs, ni pour secourir les voleurs


Nedbank, la banque verte sud-africaine

Comme beaucoup de banques de par le monde, Nedbank se vantait d’être une banque « verte », mais elle est fidèle à son slogan. Elle vient d’annoncer qu’elle ne financerait pas deux nouvelles constructions de centrales à charbon. La centrale Thabametsi, devait avoir une production de 557MW et celle de Khanyisa de 306 MW. Nedbank va dorénavant financer des projets d’énergie renouvelable. Une autre banque, Standard Bank, avait annoncé en septembre 2018 qu’elle ne financerait pas la construction d’une nouvelle centrale à charbon. Il semble bien qu’un tournant vient d’être pris au niveau mondial et que seules la Chine et l’Inde restent fidèles au charbon. L’Afrique du Sud est signataire de l’Accord de Paris, et s’est engagée à réduire sa dépendance au charbon et à fermer cinq de ses centrales thermiques les plus polluantes.




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP