L’actu par pays

Les dossiers

Les sites Internet

Qui sommes-nous ?

Adhérer à RENAPAS

Bulletin d’infos

Pour nous contacter


Sites partenaires



Actualités sociales
sur l'Afrique australe

Cyril Ramaphosa, l’homme de l’Aube nouvelle

Après la fébrilité de la période électorale vient l’heure du bilan, de la mise en oeuvre du programme et de ses difficultés C’est au nouveau président Cyril Ramaphosa que revient , entre autres, la lourde tâche de redonner confiance à un électorat quelque peu désabusé.

>>>

L’ANC envers et contre tous

Tout est prêt pour le scrutin du 8 mai et la Commission électorale indépendante va veiller à son bon déroulement. Les sondages voient tous l’Anc devancer les autres partis. Ce ne sont pourtant pas les critiques qui font défaut : corruption, népotisme, incompétence, mais elles n’arrivent pas à détourner la majorité des électeurs vers les autres partis.

>>>

Afrique du Sud : les femmes et les élections

L’Afrique du Sud avec 35,2% de femmes élues au parlement national se classe au dixième rang mondial, devant la France qui est au quatorzième rang. Ce qui est une belle performance pour une démocratie de 25 ans seulement. Mais cela veut-il dire que les femmes peuvent vraiment infléchir la politique de leur pays ?

>>>

Afrique du Sud : des élections pour défendre la liberté d’expression !

Dans moins d’un mois, les Sud-Africains iront voter pour renouveler leurs représentants à l’Assemblée nationale, qui éliront le président du pays pour cinq ans. Au bout de 25 ans de gouvernement, le parti au pouvoir a beaucoup perdu de son crédit auprès d’électeurs lassés par les scandales, la corruption et l’inertie face aux inégalités et à la pauvreté. L’opposition n’a guère mieux à offrir, mais l’ANC joue son avenir.

>>>

Non merci pas de titane, nous préférons les requins !

Une équipe de huit nageurs va parcourir 22 kilomètres le long de la côte sauvage protégée du Pondoland, dans la province du Cap oriental en Afrique du Sud, pour empêcher un projet minier de détruire un écosystème fragile.

>>>

Le Roi Lion est mort

Elevé en captivité, finir en pâté dans une boite de conserve, avoir les os broyés pour faire de la poudre de perlimpinpin pour les Chinois, la vie d’un lion sud-africain n’est plus ce qu’elle était. Longtemps proie convoitée de tous les Tartarins du monde, le roi des animaux est tombé dans les filets du mercantilisme pour qui le profit est roi.

>>>

Elections en Afrique du Sud : des candidats au-dessus de tout soupçon ?

Les élections générales en Afrique du Sud auront lieu le 8 mai 2019. Tous les partis politiques ont déposé leurs listes auprès de la commission électorale indépendante. La liste des candidats pour l’ANC, le parti au pouvoir, a soulevé bien des questions, même si les sondages le donne encore gagnant. Faute de mieux ?

>>>

Jacob Zuma et les services secrets sud-africains : un rapport explosif

Un rapport d’une centaine de pages, rendu public, apporte les preuves que les services de sécurité de l’Etat étaient d’abord au service du Président Zuma et de son entourage, en violation de la Constitution. Des têtes vont tomber et beaucoup aimerait voir Jacob Zuma répondre de ses actes devant la justice. Mais avant les élections du mois de mai prochain, est-ce envisageable ?

>>>

L’Anc n’oublie pas les femmes pour les prochaines élections, et après ?

Les élections générales en Afrique du Sud auront lieu le 8 mai 2019. L’Anc promet de faire plus pour lutter contre les violences faites aux femmes, un fléau national. En septembre 2018, on dénombrait pour la période d’avril 2017 à avril 2018, un total de 40 035 viols déclarés et 6789 agressions sexuelles.

>>>

L’ ultra droite mondialisée aime l’Afrique du Sud

L’Afrique du Sud avec son histoire tourmentée est terre fertile où (re) planter les graines de la supériorité de la race blanche. La corruption qui gangrène le gouvernement sud-africain ne fait qu’apporter de l’eau au moulin de ceux qui rêvent de revanche sur une démocratie nouvelle et encore vacillante et de reconquête sur les vieilles démocraties qui ont failli à toutes leurs promesses.

>>>

Tous les articles >>>

Les brèves

Rien de nouveau pour les domestiques sud-africaines

Une enquête récente montre que bien peu de choses ont changé pour le million de domestiques en Afrique du Sud. Sur 1300 femmes ayant répondu à l’enquête, 16% ont déclaré avoir été agressées verbalement ou physiquement sur leurs lieux de travail ; 27% ont déclaré vivre dans une cabane au fond du jardin et 29% sont cheffes de familles. Ce sont les grandes oubliées de la démocratie sud-africaine


Sarah Baartman crée encore la polémique

Sarah Baartman était une femme Khoi, originaire de la petite ville actuelle de Hankey dans la province du Cap oriental, vendue pour être montrée dans les foires au début du 19eme siècle. Elle est morte de froid à Paris en 1815. Elle a été autopsiée par Cuvier, ses restes sont restés, conservés dans des bocaux, sur les étagères du Muséum d’histoire naturelle de Paris jusqu’en 2002, quand sa dépouille fut enfin rendue à son pays d’origine, l’Afrique du Sud. Le gouvernement sud-africain avait promis d’ériger un complexe mémoriel : Sarah Baartman Centre of Remembrance, et les travaux commencés en 2014, devaient être fini pour 2016. Aujourd’hui en mai 2019, le chantier n’est toujours pas fini et le coût de l’opération est passé de 164 millions de rands à 280 millions de rands. Depuis le début, la construction qui aurait du créer un millier d’emplois pour les villes voisines a crée la polémique. Confié à 11 petites entreprises qui emploient 210 travailleurs, le chantier a connu des grèves, et des retards. Elections obligent, le ministre des Arts et de la Culture en visite sur les lieux a promis que le centre serait fini cette année pour devenir un centre touristique qui fonctionnera 24 heures sur 24.

Voir en ligne : ground Up


Cinq mois de grève et un syndicat affaibli.

Les mineurs de la mine d’or Sibanye-Stillwater, ont mis fin à la grève au bout de cinq mois pour un piètre résultat. Organisée par AMCU (Association of Mineworkers and Construction Union), le syndicat a finalement accepté ce que son rival le NUM avait accepté cinq mois plus tôt. Maigre compensation de cinq mois sans salaires, les14 000 mineurs grévistes vont recevoir une somme de 4000 Rands et un prêt de 5000 Rands remboursables en 12 mois. AMCU qui est devenu majoritaire dans les mines de platine espérait distancer aussi son rival, NUM dans les mines d’or. Mais le retour au travail sans véritable gain est un échec, d’autant plus que 9 personnes sont mortes et que 60 maisons de syndicalistes du NUM ont été incendiées. Le gagnant de ce bras de fer est la compagnie minière qui va se servir de sa victoire dans les prochaines négociations salariales dans le secteur minier.


Toi aussi, mon fils

Andile Ramaphosa a reconnu avoir reçu la somme de 2 millions de rands de la firme Bosasa pour l’obtention d’un marché. Chaque jour, les révélations de l’ancien directeur de la compagnie auprès de la commission Zondo ajoutent des noms à la longue liste des membres de l’ANC qui ont accepté les largesses de Bosasa. Ces révélations vont–elles avoir un impact sur les prochaines élections, quand on apprend que la direction de l’ANC a aussi profité des largesses de cette entreprise. Le scandale Bosasa-ANC va-t-il remplacer le scandale Gupta-Zuma ? Les cadavres empilés dans les placards de l’ANC commencent à sentir mauvais. Pour le moment, la tactique qui consiste à s’excuser, à promettre de ne plus recommencer, semble plus astucieuse que celle du déni du clan Zuma. Mais l’opposition pourrait saisir l’occasion pour gagner des électeurs au mois de mai prochain.




© RENAPAS
Pour nous contacter
Conception du site : AB
Site réalisé sous SPIP